Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Eau potable

Passage en régie du service de l’Eau

Depuis le 4 février 2015 à minuit, la régie « Eau d’Azur » a repris le service de l’eau de la ville de Nice avec plus de 150 nouveaux salariés transférés de Veolia Eau.

 

La régie Eau d’Azur, créée en juin 2013, a repris successivement le service de l’eau des communes de Beaulieu, Cap d’Ail, Eze et Villefranche-sur-Mer en septembre 2014 et celui de 28 communes du Moyen et du Haut Pays au 1er janvier 2015. C'est désormais au tour de Nice.

Cette transition intervient à l’échéance d’un contrat de délégation qui avait été confié sur Nice à la Compagnie Générale des Eaux en 1878 et permet la construction d’un service de l’eau cohérent à l’échelle de la Métropole Nice Côte d’Azur.

La régie « Eau d’Azur » emploie ainsi 256 agents issus des différentes structures afin d’assurer le service de l’eau dans 33 communes métropolitaines, depuis Saint Dalmas-le-Selvage jusqu’à Cap d’Ail.

Conçue dans l'esprit de mutualisation entre territoires urbanisés et territoires ruraux et développée à une telle échelle, elle n'a pas d'équivalent en France.

Désormais, le système de facturation sera plus équitable, rendant ainsi du pouvoir d’achat aux familles, aux personnes seules ou en difficultés financières ».

Dans le détail, 88 % des abonnés niçois de la Régie Eau d’Azur constateront une baisse de leur facture d’eau. Toutefois, cette baisse dépendra de leur consommation réelle. Pour un abonné qui consomme 120 m3 (facture INSEE), la baisse sera de 14%.

Les prix de revient du mètre cube d’eau potable sont rapprochés entre les différentes catégories d’utilisateurs, qu’il s’agisse de familles ou de gros consommateurs, rendant la structure de tarification de l’eau plus équitable.

Concernant  les quatre communes de l’Est : Beaulieu-sur-Mer, Cap d’Ail, Eze et Villefranche-sur-Mer, qui accusaient jusqu’à présent le tarif le plus élevé de la Métropole en matière d’eau potable, ces communes bénéficieront de nouveaux tarifs.

>> En savoir plus...

Les lacs, les rivières, les nappes phréatiques, sont notre principale ressource en eau.

Le territoire bénéficie :

De ressources diverses

les eaux de la Vésubie, captées à Saint-Jean-la-Rivière, site qui alimente par le canal de la Vésubie, les usines de Polonia, à Levens, Super-Rimiez et Jean Favre, sur Nice,
cinq champs de captage : quatre prélèvent l'eau de la nappe du Var, le cinquième, à Cagnes-sur-Mer, prélève l'eau de la nappe du Loup,
quatorze sources, captées sur Duranus, Coaraze, La Gaude, Saint-Jeannet et Vence.

Des modes de gestion différents

A l'heure actuelle, il y a plusieurs modes de gestion de la distribution d'eau potable sur le territoire :
• la régie communautaire de l’eau exploite les réseaux d’eau potable des communes de Coaraze, Duranus, La Gaude, Saint-Jeannet, Falicon, Lantosque, La Trinité, Saint-André-de-la-Roche et Utelle et dessert 10 640 abonnés.
• des délégations de service public, avec 6 contrats d'affermage différents, concernant les autres communes de la Métropole et 117.062 abonnés.

Un traitement high tech

L'eau qui va servir à la consommation est donc d'origine souterraine (nappes phréatiques) ou superficielle (rivières...).
L’eau d’origine souterraine est « naturellement » potable et n’a pas besoin d’être traitée.
En revanche, pour devenir "potable", et donc consommable, l’eau prélevée en rivière, dans la Vésubie, va devoir passer par 6 grandes étapes qui feront d'elle une eau de très grande qualité :

Le tamisage
L'eau est d'abord filtrée à travers une simple grille afin d'arrêter les plus gros déchets (branches, feuilles ...). Elle passe ensuite dans des tamis à mailles fines.
• La coagulation
Un coagulant est incorporé à l'eau pour enrober les matières en suspension, les alourdir et les recueillir.
• La floculation
L'eau pénètre dans des cuves où de grands agitateurs à pales brassent le liquide pour que les flocons se regroupent entre eux
• La décantation
Sous l'effet de la pesanteur, la majeure partie des flocons formés est éliminée de l'eau.
• La filtration
L'eau traverse un lit de sable pour retenir les dernières particules qui auraient échappé à la décantation.
• L'ozonation
L'eau filtrée bénéficie d'un traitement à l'ozone, gaz naturel qui est un puissant bactéricide et antivirus. L'eau est parfaitement stérilisée, sans goût, ni odeur.

La certification ISO 9001

La certification ISO 9001 a été renouvelée pour la démarche qualité de la direction de l'eau pour ses activités «Études, exploitation et gestion patrimoniale du réseau d'eau potable communautaire».

ISO 9001 est une norme de référence internationale accordée après vérification des procédures encadrant un domaine d'activités. Nice Côte d’Azur a obtenu une nouvelle reconnaissance pour l'efficacité de son engagement en faveur de la gestion de son territoire et de ses services à la population.

Surveillance du réseau d'eau potable

Des analyses réglementaires sont effectuées régulièrement sur le réseau d'eau potable par l'agence régional de la santé (ARS)

En France, l’eau du robinet est l’un des aliments les plus contrôlés. Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent, destiné à en garantir la sécurité sanitaire. Les agences régionales de santé sont en charge du contrôle sanitaire.

Pour consulter les résultats des analyses cliquez ici

 

A télécharger

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d'eau potable 2015