Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Le plan vélo


Un constat 

 
La Côte d’Azur dispose de conditions météorologiques très favorables à l’usage du vélo et de la marche à pied. La densité urbaine et la topographie adaptée pour près de la moitié des habitants de la Métropole, sont également des conditions propices aux modes actifs.
 
En 2019 le linéaire d’aménagements métropolitains dédiés aux vélos comprend 160 km de réseau cyclable dont 65 km de pistes cyclables en site propre au titre desquelles 34 km sont sur la commune de Nice.
La part modale du vélo est de 1,4% sur Nice et de 1% pour la Métropole (sources : EMD 2009).
L’installation de compteurs automatiques permet d’avoir des données fiables toute au long de l’année et d’établir un véritable diagnostic de la fréquentation actuelle.
 
Depuis novembre 2019, la Métropole dispose de 13 compteurs automatiques sur son réseau. Les objectifs sont de recenser le nombre de vélo circulant sur les principaux axes du réseau cyclable: EuroVélo8, Vallées du Var et du Paillon, Centres villes de Nice et de Cagnes-sur-Mer et d’établir une cartographie en identifiant les déplacements quotidiens de la fréquentation touristique et déterminer les pics de fréquentation sur une année. 
 
A titre d’information, la Promenade des Anglais est l’axe le plus utilisé par les vélos avec des pics de fréquentation à plus de 4000 vélos/jour, soit environ 7% de part modale sur cet axe !
 

Des perspectives 

 
Afin de conserver cette dynamique et répondre aux attentes des usagers de plus en plus nombreux plusieurs réflexions sont en cours :
- Aménager des infrastructures cyclables continues et adaptées à la Métropole, en créant les raccordements au réseau existant. Il s’agit d’offrir des itinéraires cyclables confortables sur les secteurs où la topographie permet un usage facile de ce mode. Ces aménagements sont à développer pour créer :
- une véritable continuité sur le littoral ;
- un maillage dans les zones denses ;
- des pénétrantes dans les vallées du Var et du Paillon
 
Un effort doit également être fait pour signaler, jalonner et sécuriser les itinéraires existants.
 
- Développer le stationnement vélo pour limiter les risques de vols et de dégradations
- Créer des « Vélos-Parc » dans les lieux stratégiques : gares ferroviaires, parc-relais tramway, universités, équipements sportifs et culturel (Les obliger dans les nouvelles constructions (PLU), logements, bureaux, zones commerciales).
- Engager une réflexion sur les services complémentaires qui pourraient être offerts aux usagers : locations de vélos, consignes, ateliers d’entretien et de réparation, station de charge de batteries, informations, sensibilisation dans les écoles, fête du vélo, rando-vélo…