Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


Adaptations des mesures sanitaires face à la progression de l'épidémie de COVID-19

    • conference presse

Une situation sanitaire inquiétante


La situation sanitaire de notre pays continue de s’aggraver et notre ville n’en est pas exempte :

o Les tests réalisés concluent à un taux de positivité de 5,2% et en très forte progression ces 10 derniers jours.
o Une augmentation de 68% des hospitalisations sur les 14 derniers jours dans le département des Alpes-Maritimes :
o Les hospitalisations en réanimation ont doublé en 2 semaines
 
Au 10 septembre :
- Sur le territoire : 14 patients en réanimation et 43 en hospitalisation
- Sur le CHU de Nice : 7 en réanimation et 11 en hospitalisation
 
Tout ce qui peut être fait pour enrayer la progression exponentielle du virus doit être fait. Nous nous devons de protéger les plus fragiles et de soutenir les actifs et leur emploi.
 

Des décisions et des actions 

 
Sur la base des éléments présentés par le Directeur du CHU, Charles Guepratte et le Professeur Thierry Piche, et pour protéger les plus fragiles, il a été décidé :
 
• De suspendre les visites dans les 4 EHPAD municipaux
 
• De réactiver une distribution de masques barrière en tissus réutilisables pour les Niçois et les habitants de la Métropole.
 
• Des stocks stratégiques ont été constitués. Ces stocks vont servir à fournir des masques à des gens qui ont besoin d’être protégés et qui n’ont pas forcément les moyens de se procurer des masques.  
 
• La distribution se fera par : 
o L’activation d’une plateforme d’inscriptions en ligne qui permettra la livraison à domicile en partenariat avec La Poste (opérationnelle le 14 septembre).
o Le soutien aux associations caritatives pour la mise à disposition de ces masques aux plus fragiles et notamment aux personnes sans domicile stable.
 
Réactivation de la plateforme 04.97.13.56.00
o Pour informer les Niçois des mesures prises et de la situation sanitaire ;
o Accompagner les personnes désorientées vers les dispositifs les plus adaptés, en lien avec notre CCAS ;
 
• De réactiver la plateforme d’appel du CCAS vers les personnes âgées isolées ou fragiles pour : 
o prendre de leurs nouvelles et leur apporter des conseils bienveillants ;
o accompagner leur maintien à domicile avec divers services comme le possible portage à domicile de repas déjà confectionnés. 2 841 personnes sont concernées par ce dispositif qui a fait ses preuves ! Plus de 100 personnes, agents ou bénévoles seront mobilisées à ce titre.
 

Soutenir nos actifs  

 
Nous devons permettre à nos actifs qui ne peuvent pas télétravailler de se rendre sereinement sur leur lieu de travail :
o Chacun doit absolument éviter les déplacements inutiles, en particulier pendant les heures de pointe.
o Pour ne pas accroitre la densité dans les transports, nous ne réduirons pas l’offre de services.
 
Avec le Président de la Chambre de commerce et d’industrie et nous réunirons très rapidement les fédérations d’entrepreneurs pour lisser les horaires de travail des salariés et limiter leur présence dans les transports.


Les AnimaNice

 
Au sein de nos Animanice et de nos Maisons des Séniors, nous allons adapter nos activités :
o Les personnes les plus fragiles doivent à tout prix éviter de participer aux activités collectives ;
o Les effectifs des groupes d’activités vont être réduits pour ne pas dépasser 10 personnes.
 

Les équipements sportifs

 
Dans nos équipements sportifs, il a été décidé de fermer immédiatement les lieux de promiscuité comme les vestiaires.
o Dans les associations et les clubs, les dirigeants devront faire preuve d’un grand esprit de responsabilité. Dès l’apparition d’un cas de Covid-19, il faudra suspendre les activités sportives du groupe concerné pour éviter des clusters.
o Dans nos clos de boules, au sein desquels se réunissent de nombreux anciens, il est demandé aux présidents de fermer les clos dès la connaissance d’un cas positif.
 

Dans le monde de la culture 
 

• La présentation de la saison de l’Opéra prévue ce soir est reportée ;
• Le spectacle d’ouverture de la saison de l’Opéra, « Réunion de famille », prévu les 12 et 13 septembre est également reporté ;
• De même, nous ne pouvons pas organiser des Journées du Patrimoine dignes de ce nom : elles ne pourront donc pas avoir lieu cette année à Nice.
• Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d'Azur a demandé au Préfet des Alpes-Maritimes d’obliger, même dans le respect des règles de distanciation physique, les spectateurs à porter le masque à l’intérieur des cinémas et des théâtres, qu’ils soient petits ou grands. 

En cohérence, les manifestations sportives et culturelles prévues dans les semaines qui viennent, organisées par la Ville de Nice et où un large public est attendu, seront annulées ou reportées.


Un accueil priviélgié pour les personnes exposées

 
Au sein de nos services publics (guichets d’état civil, bibliothèques, etc.), le Président de la Métropole a demandé à ce que des horaires soient réservés, certainement en début de matinée, pour l’accueil privilégié des personnes considérées comme plus exposées aux conséquences graves du virus. 
 
Pour les mariages, la capacité de nos salles est limitée : pour autant, il faut permettre aux futurs époux de s’unir, pour se protéger mutuellement. Nous avons demandé aux mariés de limiter le nombre de participants à la cérémonie en l’hôtel de ville. Leur nombre se doit aussi d’être limité et les comportements responsables dans la fête qui suit les cérémonies.
 

Le respect du Port du masque


Toujours sur le sujet du masque, notre Police municipale va redoubler d’effort pour faire respecter l’arrêté préfectoral de port obligatoire dans l’espace public et dans les transports en particulier. Je demande au Préfet une mobilisation accrue de la Police nationale à ce titre.

 
Sera également repris le nettoyage et la désinfection des espaces publics dans les conditions sanitaires réglementaires que nous avions suivies au printemps dernier.
 

Des tests : dispositif mobile


S’agissant des tests, notre dispositif mobile est effectif : il s’est récemment rendu à Carros et à Levens. A compter de la semaine prochaine il sera déployé dans le Haut Pays.
 
A Nice, avec le laboratoire Bioestérel, nous mettons en place dès lundi, un site de test totalement dédié au Covid-19 dans un espace commercial de la galerie marchande du parking Masséna.
 
 
Le Président de la Métropole a demandé au Préfet, au titre de ses pouvoirs de police de :
• Stopper l’activité de ferries et de croisières depuis le port de Nice ;
 
• Pour notre aéroport, la mise en place de tests à l’arrivée de l’étranger, directement ou depuis un transit en France (Paris par exemple) ou l’obligation de présenter un résultat de test négatif me paraît essentielle. Le Président de la Métropole  demande à l’Etat de franchir ce seuil sans délai.
 
• Il est aussi temps que l’Etat prenne ses responsabilités pour les écoles : contrairement au collège et au lycée, à l’école, les enfants ne portent pas de masque. 
o Alors que la Ville de Nice a engagé des campagnes de tests de ses agents, l’Etat doit enfin organiser la même chose pour ses personnels.
o Si l’Etat ne veut pas faire dépister ses personnels, le Président de la Métropole demande à l’inspecteur d’académie de lui permettre de le faire.
 

Recours au télétravail


 

 
Chaque employeur doit aussi montrer l’exemple. A ce titre, il est précisé que le recours au télétravail va à nouveau être engagé dans nos services, partout où cela est possible.

Trop de contaminations ont lieu dans le cercle privé. Les fêtes de famille ou entre amis sont le lieu où se transmet principalement le virus.
Il faut les limiter. Il faut respecter les gestes barrières. Le virus circule partout. L’affection que l’on porte à un proche n’est pas une barrière.
 
Nous devons tout faire pour ne pas voir se superposer la grippe et la COVID.
Voilà pourquoi la ville de Nice va proposer à tous ceux qui le souhaite - et nous incitons tout le monde à le faire - une vaste campagne de vaccination contre la grippe. Elle contribuera à sauver des vies.
• Directement, en prévenant ce virus qui tue encore ;
• et indirectement, en évitant d’emboliser les services de nos hôpitaux qui seront pleinement mobilisés dans la gestion de ce qui est d’ores et déjà une deuxième vague.
 
La situation est grave. En fonction de son évolution, Christian Estrosi déclare "Je serai amené à prendre des mesures plus fortes encore. Régulièrement, je tiendrai les Niçoises et les Niçois informés. Je n’hésiterai pas car la vie de nos concitoyens est en jeu."
 
 
 
 
 
Share |