Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


Le PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier

    • pnrqad

Programme National de Requalification des

Quartiers Anciens Dégradés

 

Les grandes lignes de ce projet d’embellissement

Le projet niçois de PNRQAD a été retenu par décret le 31 décembre 2009 dans le cadre d’un appel à projets national lancé le 13 mai 2009, et qui mobilise pour la période 2011-2018 près de 380 millions d’euros de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat
et de l’Etat.

Le protocole de préfiguration du PNRQAD a été signé officiellement avec l’Etat le 14 janvier 2011 et a été validé en comité local d’engagement le 24 janvier 2012.

Mené dans une démarche similaire à celle des autres projets de rénovation, le PNRQAD de Nice s’étend sur un périmètre de 70 hectares et vise principalement à :

•    Résorber l’habitat indigne et lutter contre la précarité énergétique,
•    Permettre la remise sur le marché des logements vacants,
•    Restructurer les commerces et les espaces publics de proximité.


Les opérations emblématiques de requalification urbaine, paysagère et commerciale seront concentrées notamment sur deux sites : la cour Bensa et Notre-Dame.

Des actions seront également menées dans le parc privé par le biais d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat.


Un projet mené dans le cadre d’un

programme global d’embellissement

du cœur de ville


Depuis l'emblématique place Masséna, au cœur de la Coulée Verte, jusqu'au nouvel espace de vie que sera la Gare du Sud, un important et ambitieux programme de rénovation et d'amélioration urbaine est en marche. Il s'agit bien de structurer cet espace majeur de la ville au travers de nombreuses opérations d'aménagement et de requalification, avec en point d'orgue l'excellence et l'exemplarité en termes de développement durable.

Les objectifs fixés sont de développer la qualité de vie des habitants de ces quartiers, d'embellir les espaces publics, de redynamiser l'activité économique et tout particulièrement celle des commerces de proximité.

Sont déjà engagées, du Nord au Sud, les opérations suivantes:

•  la Coulée Verte, dont la réalisation sera achevée en septembre 2013,

•  la requalification de l'avenue Jean Médecin jusqu'à l'avenue Thiers, réalisée fin 2012. À cette date l'avenue Médecin sera rendue piétonne dans sa totalité, de la place Masséna à la Gare Thiers,

• la mise en valeur de la Basilique Notre Dame par une réfection totale des façades, mais aussi la piétonisation future des rues adjacentes,

•  l'opération Gare du Sud, mettant en valeur un patrimoine historique de grande qualité et se concrétisant par un projet équilibré entre équipements de proximité, d'animations, de commerces et d'activités économiques. Ce projet sera livré à partir de fin 2013.


Le contexte et le périmètre du projet

 

Sur le périmètre d’intervention qu’a arrêté l’Etat par décret, il s’agira dans une démarche partenariale de :
•    Réhabiliter le parc privé vétuste, dégradé ou indigne et requalifier les îlots d’habitat les plus dégradés ;
•    Remettre sur le marché des logements vacants rénovés ;
•    Développer une offre en logement social ;
•   D’offrir tous les types de logement répondant au parcours résidentiel des ménages ;
•    De favoriser la mixité sociale et urbaine ;
•  D’améliorer la qualité de l’offre de logement, notamment au regard de la performance énergétique ;
•    De réaliser des aménagements et équipements de proximité ;
•    De redynamiser les commerces de proximité.

Le périmètre du PNRQAD porte sur les quartiers Notre Dame – Vernier et Thiers.  Il est délimité :
•    Au Nord par la rue Vernier et l’avenue Mirabeau ;
•    Au Sud par la rue Paul Déroulède et le boulevard Dubouchage ;
•    A l’Ouest par le boulevard Gambetta et l’avenue Durante ;
•    A l’Est par la rue Lépante.

Le périmètre retenu compte 17.500 habitants, présente une densité 10 fois supérieure à la moyenne de la ville et se caractérise donc par une rareté et une cherté du foncier.
Une grande partie du secteur concerné est classée en Zone Urbaine Sensible (Z.U.S.) et présente des indicateurs comparables à ceux des quartiers d’habitat social.

Il s’agit d’un quartier d’habitat ancien :
•    88 % de logements datent d’avant 1974,
•    40 % d’avant 1915.

Il présente 66 hôtels meublés dont 29 qualifiés de sensibles et 48 % de ménages non imposables.

 


 

Share |