Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


Tribunes

Voir les archives des tribunes dans le magazine :
Métropole Nice Côte d'Azur Info


Solidarité pour nos vallées


Le 2 octobre dernier, la tempête Alex s’abattait sur notre territoire et plus particulièrement sur les vallées de la Vésubie, de la Tinée et de la Roya dont nous sommes solidaires.
Cette catastrophe sans précèdent a emporté la vie de nombreuses personnes, a abîmé pour longtemps la vie de centaines de sinistrés, a causé des dégâts jamais égalés.
Nos pensées vont aux victimes, à leurs familles, aux sinistrés, à ceux qui ont
tout perdu. Face à cette tragédie, le courage, la solidarité, la générosité, ont été extraordinaires.
Nous voulons témoigner notre plus grande reconnaissance aux agents métropolitains, municipaux, départementaux, pompiers, gendarmes, policiers, sécurité civile, Croix Rouge, agents de l’État, militaires, entreprises et bénévoles qui
se sont mobilisés.
La Métropole a été présente dès le début et a démontré qu'elle est plus que jamais un outil de solidarité pour nos communes et leurs habitants.
L'urgence est passée mais le travail est loin d'être terminé. La Métropole sera aux côtés de chacun pour engager
une reconstruction responsable, une revitalisation économique et touristique sans lesquelles un retour à la vie normale et durable est impensable.
Nos vallées peuvent compter sur la mobilisation et la détermination des élus de notre groupe pour relever ces défis qui nous attendent : protéger et sauver nos villages et permettre aux habitants de rester au pays.


Dominique ESTROSI SASSONE
Présidente du groupe Métropole Solidaire

 

Tribune de l'opposition

 
Reconstruire nos vallées : une priorité !
                            
 
Ce sont 39 communes, sur les 49 de notre Métropole, pour lesquelles a été reconnu l'état de catastrophe naturelle.
C'est dire l'ampleur de la déflagration, de la dévastation. A ces 39 communes, il faut associer aussi celles de la Roya,
dont les habitants sont bien davantage que nos voisins nos cousins.
Le groupe « Une autre voie pour la Métropole », et tous les élus RN et Droite Populaire des Alpes-Maritimes et de la Région, ont apporté leur plein et entier soutien aux différents plans de solidarité. Si nous serons attentifs et exigeants quant à la mise en oeuvre de ces plans, nous avons souhaité affirmer un soutien fort et unanime.
Dans la Roya comme dans la Vésubie, nous avons pu mesurer directement l'importance de l'engagement des secours, militaires, gendarmes, pompiers. Des pompiers dont le dévouement est parfois allé jusqu'au sacrifice ultime, et nous voulons saluer les héros que sont le commandant Bruno Kohluber et le pompier Loïc Millo.
Au côté de ces professionnels des secours, il faut rappeler l'immense élan de solidarité populaire qui s'est exprimé : dans les dons bien sûr, mais aussi dans le service direct, à travers les agents des collectivités, les entreprises, les associations et bien sur les bénévoles.
Pour nous la Métropole Nice Côte d'Azur doit avant tout être une instance d'équilibre et d'équité. Alors que le coût de la reconstruction est estimé à 1 milliard d’euros, la reconstruction de nos vallées devra être une priorité.
 

Philippe Vardon
Groupe "Une autre voie pour la Métropole - élus Rassemblement National et Droite Populaire"

 

Tempête Alex : une catastrophe évitable
 

Le groupe des élus écologistes à la ville de Nice tient à remercier les bénévoles et l'ensemble des services qui se sont
mobilisés pour faire face à la tempête Alex. Nous saluons la résilience de nos concitoyens touchés par cette catastrophe.
Mais les décès et dégâts sont inacceptables. Inacceptables, car nous aurions dû anticiper : nos aînés alertaient déjà lorsque nos fleuves se transformaient en torrents indomptables.
Nous le savons : en raison du dérèglement climatique, les tempêtes comme Alex vont s’intensifier, entraînant des coûts humains et économiques abyssaux. Nous devons en avoir conscience : ce n’est pas la pluie mais les choix politiques qui
détruisent. 50 ans de spéculation immobilière, des années à entamer le lit majeur de nos rivières, des politiques successives qui ont artificialisé en continu nos vallées… en construisant encore et toujours !
C’est nous, politiques qui sommes responsables. Nous avons construit là où nous n’aurions pas dû ! Cela fait des années que les écologistes et associations de défense de l’environnement alertent. Il nous faut cesser de toute urgence ces politiques de bétonisation qui aggravent les effets des inondations et cesser les investissements générateurs
de gaz à effet de serre, tel l’extension de l’aéroport.
Non aux politiques de construction sur le lit majeur des rivières, comme le futur MIN sur le lit majeur du Var. Pour protéger nos citoyens, il nous faut urgemment mettre à jour les PPR , repenser le PLUM et repenser les aménagements et la gestion des espaces naturels.
Nous pouvons et devons agir. Agir plus tard c'est agir trop tard.

Juliette Chesnel-Le Roux,
Présidente du groupe écologiste à la Métropole Nice Côte d’Azur