Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Tribunes

Voir les archives des tribunes dans le magazine :
Métropole Nice Côte d'Azur Info


 

Une Métropole unie et solidaire au service de l’intérêt de ses territoires

Il y a 6 ans, naissait la Métropole Nice Côte d’Azur, offrant à notre bassin de vie entre mer et montagne, un renforcement de la solidarité territoriale et une véritable dynamique d’attractivité nationale et internationale.

La commune, socle de la démocratie locale, doit être préservée, c’est pour cela que Christian ESTROSI a toujours souhaité que les maires soient au centre des décisions et de l’action métropolitaine. Ainsi, le conseil des maires, véritable instance démocratique, a été créé pour garantir un équilibre entre les communes et donner la même voix à tous les maires.

Aujourd’hui, afin de soutenir les actions décidées en conseil des Maires dans l’intérêt général de l’ensemble des collectivités, 62 conseillers métropolitains, issus des majorités municipales de Nice, Cagnes-sur-Mer, La Trinité, SaintLaurent-du-Var, Vence et Carros se sont regroupés.

La solidarité est au cœur de toutes les actions de la Métropole, permettant ainsi le financement de projets communaux et de garantir des services de proximité à tous. Notre volonté est de voir la Métropole mener à bien les opérations d’investissements programmées dans le « Plan Pluriannuel pour la Croissance et l’Emploi 2018-2020 », si importantes pour le développement structurel et économique de notre territoire. Ensemble, nous voulons bâtir une Métropole unie et solidaire au-delà de tout clivage politique. Seul l’intérêt général doit guider nos choix !

Dominique ESTROSI SASSONE
Présidente du groupe Métropole Solidaire, Les Républicains, Centristes, Démocrates et Indépendants

 

Tribune de l'opposition
 

A trop vouloir faire vite, on finit par perdre la cohérence de son projet (mai 2019)

Nous avons toujours considéré que l'option souterraine du tramway serait extrêmement coûteuse et le bilan financier nous donnera bientôt raison. Nous n’avons jamais été contre le tramway, bien au contraire, car ce dernier sera un facteur déterminant dans l'amélioration des transports publics niçois et métropolitain.

Les travaux de la ligne 2 du tram progressent. La ligne 2 relie désormais Magnan à l'aéroport et au centre administratif. Au mois de juin, la jonction avec la ligne 1 devrait s'opérer à la hauteur de Nice Étoile. Ainsi la première partie du souterrain sera opérationnelle. Pour le second tronçon du souterrain, il faudra patienter encore quelques mois. 

En même temps, on nous annonce que le chantier de la ligne 3 qui desservira l’alliance Riviera, Ikea et Saint Isidore, sera terminé avec deux mois d'avance ! C’est très inhabituel !

Une chose est certaine, c'est lors de la rentrée de septembre que l'on pourra commencer à évaluer le véritable potentiel de cette ligne 2, potentiel qui ira grandissant au fil de l’achèvement des réalisations du Grand Arénas, puis de Nice Meridia avec la ligne 3.

C'est à ce moment là, et pas avant,  que 800 bus de RLA seront supprimés, permettant notamment la végétalisation de certains couloirs de bus. D'où une certaine incompréhension de notre part lorsque, début avril, nous avons reçu une invitation pour le lancement des travaux de cette nouvelle coulée verte. 

Cette accélération des grands chantiers en cours risquent d'engendrer de nouvelles difficultés de circulation dans notre ville. Rien ne justifie de telles précipitations tous azimuts si ce n'est le calendrier politique et électoral.

Décidément, on peut côtoyer le nouveau monde tout en restant attaché aux bonnes vieilles recettes.

 

Patrick ALLEMAND - Paul CUTURELLO – Christine DOREJO

Pour le groupe "Un Autre Avenir pour Nice et la Métropole"

Tél. : 04 97 13 26 12

Mail :

Site : unautreavenirpournice.fr

 

Les 5 propositions du RN pour une Métropole niçoise durable

Christian Estrosi a souhaité consacrer une grande partie du dernier Conseil métropolitain au développement durable. Si nous ne sommes pas dupes des artifices de communication déployés et des profondes incohérences entre les annonces et la pratique, nous avons aussi souhaité apporter notre contribution au débat à travers 5 propositions phares pour bâtir l’avenir d’une Métropole niçoise durable. Autonomie (énergétique comme alimentaire), préservation de notre espace maritime, défense et valorisation de la proximité et relocalisation des activités humaines sont au cœur de ces propositions. 1 - Stopper la bétonisation de la plaine du Var, pour en faire le grenier de la Métropole.
2 - Développer l’autonomie énergétique des communes des vallées et montagnes.
3 - Viser les 50% de produits locaux dans les cantines scolaires.
4 - Abolir l’utilisation des sacs plastiques sur toute la bande littorale.
5 - Inclure une clause, sociale et environnementale, de proximité dans les critères des marchés publics.

De telles mesures, portées sur le plan local, doivent s’accompagner d’une remise en cause profonde du système du libre-échange mondialisé - véritable catastrophe environnementale, économique et sociale - pour revenir à un fonctionnement plus sain où l’on travaille, produit, consomme et retraite dans un périmètre le plus restreint possible. Rappelons qu’un seul cargo transporteur de marchandises pollue autant que 50 millions de voitures...


Marie-Christine ARNAUTU
Député Européen Conseiller Métropolitain
Conseiller Municipal Groupe Rassemblement National

https://arnautu.fr/
04 97 13 22 94