Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Priorité à l'emploi et au développement économique

    • budget l emploi

La Métropole c'est :

1 000 chantiers

● l’équivalent de 630 M€ injectés dans l’économie

20 000 emplois soutenus directement ou indirectement

● de l'attractivité et de la croissance pour des milliers d'autres emplois

 

La Métropole recense 47 500 entreprises qui génèrent 220 000 emplois : l’objectif prioritaire des politiques publiques métropolitaines est de créer la synergie capable d’assurer un développement économique harmonieux, tourné vers les nouvelles technologies durables et la croissance verte, contribuer à la diversification des activités et soutenir l’innovation.

Les projets de la Métropole créent un effet de levier important sur l’ensemble du secteur économique.

Pour mener les actions transversales en faveur de l’emploi et du développement économique, la Métropole agit simultanément et de manière coordonnée dans plusieurs directions :

Elle s’appuie sur l’Opération d’Intérêt National, opération labellisée « EcoCité », qui lèvera 2,5 Milliards d’euros d’investissements privés et publics entre 2011 et 2025 et créera, 20 000 emplois sur dix ans.

Les premières initiatives porteront sur :

le Grand Arénas, quartier d’affaires comprenant un pôle multimodal et un parc d’exposition,

● la création d’un éco-quartier au coeur de Nice Méridia regroupant recherche, habitat et formation,

● la plateforme alimentaire et horticole de la Baronne,

l’extension du quartier de la Digue à Saint-Martin-du-Var.

La Métropole accompagne les entreprises directement en soutenant :

● la création (6 000 entreprises créées par an) notamment avec le Centre d’Accueil des Entreprises Innovantes sur Nice Méridia (70 entreprises),

● le dépôt de brevets,

● la recherche grâce à l’Institut Méditerranéen des Risques et du Développement Durable (IMREDD), situé dans le premier bâtiment du futur Eco-Campus de l’Eco-Vallée (50 à 100 chercheurs sur site à terme),

les pôles de compétitivité (partenariat avec 7 d’entre eux).

Ou indirectement en mettant en place les conditions de leur réussite par :

● la création de zones d’activités (vallon du Roguez, Clans, La Tour-sur-Tinée), le renforcement de celles existantes (Carros, première zone industrielle des Alpes-Maritimes avec près de 10 000 emplois),

● le développement d’une politique foncière pour répondre à leurs besoins.

Elle assure l’attractivité du territoire notamment par une politique événementielle dynamique amplifiée en 2012 grâce à la nouvelle compétence promotion économique et touristique à l’international.

La Métropole met en oeuvre des mesures en faveur de l’insertion avec :

● les clauses d’insertion intégrées au cahier des charges des grands chantiers comme le tramway, la coulée verte, le Nice Stadium, où 250 PME locales œuvreront,

● les chantiers d’insertion des contrats urbains de cohésion sociale : 100 personnes suivies,

● la mission locale métropolitaine : 8 000 jeunes suivis par an dont 25% ont accédé à un emploi à l’issue de l’accompagnement.

Elle développe une offre de logement adaptée à tous grâce à :

● sa politique ambitieuse axée sur le programme local pour l’habitat qui sera étendu à l’ensemble du territoire métropolitain,

● sa démarche volontariste pour résorber l’habitat indigne,

● son engagement dans le programme national de rénovation des quartiers anciens dégradés et les quatre opérations de rénovation urbaine, sur Pasteur, l’Ariane et Les Moulins soit 200 M€ d’investissements publics et privés pour soutenir 2 500 emplois,

● son soutien à la rénovation de l'habitat en zone rurale.

Elle accompagne les projets communaux grâce à l’expertise technique, juridique et financière des services métropolitains et répond aux besoins des habitants par une politique de proximité active grâce aux pôles de proximité et Allo Mairies étendu en 2012 à l’ensemble des 46 communes pour la voirie, l’eau, l’assainissement, la collecte, la propreté et les transports.

Elle réalise de grands projets structurants pour l’avenir de ce territoire d’exception, comme par exemple :

● l’extension de la ligne 1 du tramway vers l’hôpital Pasteur,

● le lancement de la ligne Ouest/Est,

● le raccordement de la 6202bis à l’autoroute A8,

● le lancement dans le cadre de l’Eco-Vallée de la première phase du projet Grand Arénas,

● l’aménagement des parkings Sulzer à Nice, d’Aspremont, de Tourrette-Levens et des communes touristiques et stations du Haut-Pays,

● la poursuite du projet de la Coulée verte avec la démolition du parc-autos du Paillon,

● la participation aux études pour la section Le Muy-Nice de la ligne LGV et la modernisation de la ligne Nice-Vintimille dans le cadre de la ligne Nice-Gênes,

● la poursuite des mises aux normes et extensions des réseaux d’assainissement et la création de nouvelles stations d’épuration (Duranus, Saint-Laurent-du-Var, Saint-Martin-Vésubie, Vence, Cagnes-sur-Mer, Isola),

● des aménagements sur les ports de Saint-Jean-Cap-Ferrat (optimisation du plan d’eau), de Carras à Nice et Beaulieu-sur-Mer.