Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


La signalisation directionnelle

A quoi ça sert ?

Permettre aux usagers de la route de suivre, de jour comme de nuit, l'itinéraire qu'ils se sont fixés. Elle se base sur trois règles fondamentales :

  • la continuité, qui garantit à l'usager que l'information qui lui a été donnée une fois, lui sera fournie tout le long de son itinéraire jusqu'à son point de destination ;
  • la lisibilité, qui conduit notamment à sélectionner un nombre limité de mentions compatibles avec les possibilités de lecture dynamique de l'usager ;
  • l'homogénéité, qui assure à l'usager un aspect identique de la signalisation pour des configurations géométriques identiques et ce, quelle que soit la région traversée.

Comment cela fonctionne ?

Elle est établie conformément à un schéma directeur de signalisation de direction, reposant sur

  • Le schéma directeur national de signalisation de direction pour les grandes liaisons dites « liaisons vertes » (liaisons entre agglomérations importantes, appelées « pôles ») du territoire national est approuvé par arrêté.
  • Les autres schémas directeurs qui doivent reprendre ces grandes liaisons en les complétant par des liaisons locales dites « liaisons blanches ». Il s’agit des schémas directeurs :

- de signalisation de direction d’itinéraire du réseau routier national ;

- départementaux de signalisation de direction ;

- de signalisation de direction des agglomérations ou structures agglomérées.

 

Les critères d’éligibilité des pôles pouvant être signalés (Agglomération, Aéroports, parkings, hôpitaux, …) sont définis dans une Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière.

 

Les pôles non éligibles mais représentant un intérêt local non négligeable peuvent toutefois être signalés par un dispositif annexe dénommé Signalisation d’Intérêt Local (SIL) de compétence communale. La SIL permet de jalonner des pôles d’intérêt les hôtels, restaurants, ...

 

Quelle forme cela prend -il ?

 

La signalisation directionnelle se compose de trois grandes familles :

 

  • Les panneaux directionnels « classiques » composés d’un voire deux mats et de panneaux en forme de flèche ou carré. Certains panneaux peuvent également recevoir une partie dite « dynamique » comme le jalonnement des parkings qui indique en « temps réel » le nombre de places restantes.

 

  • Les Potences, Portique ou Haut Mats (PPHM)

Il s’agit d’ensemble permettant de positionner de la signalétique au dessus des voies de circulation. Ils sont généralement mis en œuvre sur des voies de type autoroutière. Ces ensembles sont considérés comme des ouvrages d’art à part entière et font l’objet d’une étude spécifique et d’un suivi rigoureux et réglementé.

 

  • La signalisation d’intérêt Local (SIL) communale

La SIL doit être positionnée indépendamment de la signalétique routière. La forme des panneaux diffère (tous les panneaux sont de type rectangulaire).