Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Commission locale de la proximité et de l’environnement du Port

Installée par Christian Estrosi en 2017, la Commission locale de la Proximité et de l’Environnement permet aux riverains du port de Nice de faire part de leurs questionnements et de leurs propositions. Les associations de riverains ont unanimement salué les efforts de la Métropole Nice Côte d’Azur, soucieuse de répondre à leurs interrogations afin d’améliorer leur qualité de vie. La Métropole s’est en effet engagée à renforcer la concertation entre les professionnels, les usagers et les riverains du Port, mais aussi à prévenir les pollutions et nuisances dans ce quartier typique de la ville. Pour atteindre ces objectifs, plusieurs groupes de travail se sont réunis et des permanences ont été ouvertes, contribuant à la mise en place d’un panel d’actions.

Quelles sont les missions et les réalisations de la Commission locale de la Proximité et de l’environnement du Port ?

  • Renforcement du nombre de capteurs de pollution et de bruit faisant de Nice le premier « smart port d’Europe », dans le cadre du projet Rumble du programme européen « Marittimo ». En cas de pics de pollution ou de bruit, une information en temps réel est donnée aux équipes de la Métropole, de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Capitainerie afin d’identifier immédiatement le problème et d’agir en conséquence.
    Voir : https://www.nicecotedazur.org/europe/environnement-et-energie/rumble
  • Positionnement des navires au plus loin des habitations et demande de carburant à 0,1% de souffre lors des pics de pollution : grâce à cette expérimentation, qui sera reconduite en 2019, les seuils journaliers réglementaires d’ozone, de particules fines et de dioxyde de souffre n’ont pas été franchis, comme le démontre l’analyse des capteurs par AtmoSud.
  • Projet d’électrification pour les yachts du quai de la Douane : cette mesure a permis de supprimer les nuisances générées par les yachts à quai. D’ici la fin du deuxième trimestre 2019, un poste électrique supplémentaire sera installé, permettant à des yachts de plus grande taille de se brancher et ainsi mettre à l’arrêt les générateurs.
  • Concernant les nuisances sonores, la Métropole Nice Côte d’Azur a souhaité aller au-delà de la réglementation nationale en réalisant des études : les résultats ont démontré que tout au long de l’année, aucun dépassement inhabituel des seuils acceptables par les riverains n’a été relevé. Concernant ce sujet, la Métropole Nice Côte d’Azur va demander officiellement au Ministère de l’Environnement de réfléchir à la mise en place d’une réglementation officielle du bruit dans les ports à l’échelle nationale.
    Voir : http://www.nicecotedazur.org/environnement/monitoring-urbain/bruit-ext%C3%A9rieur
  • Amélioration des conditions de circulation pendant la période estivale : la coordination entre les services de l’Etat, la Police nationale, la Police municipale et la CCI a permis une meilleure fluidification de la circulation pendant les périodes d’embarquement et débarquement des ferries, notamment par la lutte contre les double-files, en lien avec le Centre de Régulation du Trafic de la Ville de Nice, qui diffuse des messages en temps réel sur les panneaux d’affichage.
  • Enfin, AtmoSud a lancé une application « Signalement Air » : grâce à cette nouvelle application, les riverains peuvent plus facilement déposer une doléance, signaler une pollution ou une nuisance olfactive. Afin d’informer les riverains, les données seront accessibles sur le site internet www.atmosud.org et également présentées lors des permanences à raison d’une fois par trimestre.

 

« Dans le cadre du quatrième appel à projets européen du programme transfrontalier « Marittimo » France-Italie qui vient d’être publié (mars 2019), je souhaite positionner la Métropole Nice Côte d’Azur sur un outil de gouvernance et de surveillance de la qualité de l’air dans les ports. Avec nos partenaires italiens, nous ambitionnons de créer un observatoire transfrontalier pour la surveillance de la qualité de l’air dans les ports, ce dispositif viendrait renforcer notre action pour garantir nos droits à un air respirable et sain. » Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur.

La prochaine rencontre de la Commission locale de Proximité et de l’Environnement permettra également de faire le point sur les mesures prises depuis le transfert de compétence du port de Nice à la Métropole Nice Côte d’Azur.