Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Appel à projets promotion développement durable

Dernière mise à jour 3 décembre 2019

 

Actualités

Caractéristiques de l'Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d'Azur

Edition 2020 de l'Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d'Azur

Edition 2019 de l'Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d'Azur (ancienne appellation Appel à Projets Agenda 21 métropolitain)

Edition 2018 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Edition 2017 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Edition 2016 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Edition 2015 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Réalisation de 2 films sur les projets lauréats de l’Appel à projets Agenda 21 métropolitain

 

Actualités

L'édition 2020 de l'Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur est lancée.

La date limite de réception des candidatures a été fixée au 12 juin 2020. Les dossiers parvenus au-delà de cette date ne seront pas pris en compte.

L'édition 2020 porte sur 8 thématiques auxquelles la Métropole souhaite donner une impulsion :

  • L’utilisation des énergies renouvelables
  • La lutte contre la pollution plastique
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire
  • La lutte contre la pollution lumineuse
  • La gestion écologique des espaces verts et de nature
  • La végétalisation et la perméabilisation des villes
  • L’agriculture urbaine, dont les jardins familiaux, partagés, pédagogiques et d’insertion
  • L’économie circulaire, sociale et solidaire

 

Télécharger le dossier de candidature de l'AAP-édition 2020

Télécharger le règlement de l'AAP-édition 2020

 

Caractéristiques de l'Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d'Azur

La Métropole a souhaité, en 2015, renforcer son soutien aux actions de l’Agenda 21 métropolitain portées par les communes, dans le cadre de leurs compétences, par l’octroi d’une aide financière à travers un appel à projets.

Cet appel à projets a été pérennisé après l’arrivée à l’échéance de l’Agenda 21 métropolitain en avril 2018. Il est désormais intitulé Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Pour être éligible un projet doit, à minima (TELECHARGEZ LE REGLEMENT DE L'APPEL A PROJETS POUR CONNAITRE LA TOTALITE DE SES DISPOSITIONS) :

  • Etre porté par une commune de la Métropole Nice Côte d’Azur ou un SIVoM. Ils sont maîtres d’ouvrage de leur projet mais peuvent, s’ils le souhaitent, confier une partie ou la totalité de cette maîtrise d’ouvrage à un ou plusieurs partenaires (association, entreprise publique ou privée, etc.) selon la modalité de leur choix (convention, subvention, etc.).
  • Le projet doit se réaliser sur le territoire métropolitain et porter sur une ou plusieurs des thématiques suivantes :
    • L’utilisation des énergies renouvelables
    • La lutte contre la pollution plastique
    • La lutte contre le gaspillage alimentaire
    • La lutte contre la pollution lumineuse
    • La gestion écologique des espaces verts et de nature
    • La végétalisation et la perméabilisation des villes
    • L’agriculture urbaine, dont les jardins familiaux, partagés, pédagogiques et d’insertion
    • L’économie circulaire, sociale et solidaire

 

Les éditions 2015 à 2019 de l’Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur ont permis de contribuer, à hauteur de 203 014 €, au financement de 61 projets portés par 31 communes et 2 SIVoM. Le contenu et le suivi de la réalisation de ces projets sont détaillés dans les rapports de développement durable 2015 à 2018, dans leur annexe dédiée aux « Actions portées par les communes inscrites dans l’Agenda 21 métropolitain ».

 

Réalisation de 2 films sur les projets lauréats de l’Appel à projets Agenda 21 métropolitain

La Métropole valorise de différentes manières les projets lauréats, et notamment a réalisé, en collaboration avec les communes concernées, deux films d’environ 3 min sur deux projets :

  • La gestion centralisée sur ordinateur de l’arrosage automatique de la commune de SAINT-ANDRE- DE-LA-ROCHE : Ce projet permettra de diminuer les déplacements des techniciens sur le terrain et de réduire de 25% la consommation d’eau de la commune.

 

http://video.nice.fr/admin_video/videos_nice/depot/videos/2017_05_17__environnement-st-andre.mp4

 

  • L’aménagement durable de la forêt des Pugets à SAINT-LAURENT-DU-VAR :  La Métropole a subventionné, via l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain,  la pose de panneaux informatifs de sensibilisation à la préservation de la biodiversité locale sur ce site emblématique de la commune.

 

http://video.nice.fr/admin_video/videos_nice/depot/videos/2017_05_17__environnement-st-laurent.mp4

 

Ces films ont été diffusés pour la première fois dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement durable 2017.

 

Edition 2019 de l'Appel à projets de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d'Azur

Douze projets, portés par 8 communes du territoire et les SIVoM de l'Abadie et Val de Banquière, ont été lauréats de cet AAP et leurs projets soutenus pour un montant total de 40 000 €.

COMMUNE

PROJET

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

CAGNES-SUR-MER

Réalisation de jardins familiaux

En cours

ISOLA

Opération « Objectif Village Zéro Déchet ou presque »

En cours

LE BROC

Mise en place de tri sélectif et du zéro déchet à la cantine scolaire

En cours

NICE

Jardin nourricier en permaculture et arboriculture de Nice l’Ariane

En cours

NICE

Développement de La Ferme Bermond, jardin familial, ferme pédagogique

En cours

ROURE

Evaluation de la rénovation du bâti du moulin communal à farine et à huile de Roure

En cours

SAINT-JEANNET

Végétalisation du village de Saint-Jeannet pour créer des lieux de vie et améliorer l’attractivité touristique

En cours

SAINT-LAURENT-DU-VAR

Jardin pédagogique du futur parc du quartier Le Jaquon

En cours

SAINT-MARTIN-VESUBIE

Installation d'une serre dans les jardins partagés du Rivas

En cours

SIVOM de l’ABADIE

Aménagement d’un jardin pédagogique au sein de la « Petite Ferme de l’Abadie »

En cours

SIVOM VAL DE BANQUIÈRE

Campagne anti-gaspillage alimentaire à destination des scolaires et du grand public

En cours

SIVOM VAL DE BANQUIÈRE

Valorisation des déchets verts du SIVoM Val de Banquière

En cours

 

 

Edition 2018 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Dix projets, portés par 9 communes du territoire et le SIVoM Val de Banquière, ont été lauréats de cet AAP et leurs projets soutenus pour un montant total de 35 000 €.

COMMUNE

PROJET

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

CARROS

Tisser du lien social à l'abri d'une pergola dans le jardin partagé de la Douane

En cours

LA GAUDE

Lutter contre le gaspillage alimentaire avec la sensibilisation des enfants et la création d’un self à la cantine du Domaine de l’étoile

TERMINE

LEVENS

Création de la ferme pédagogique et thérapeutique des jardins d’OSE

En cours

NICE

Création et animation d’un jardin partagé citoyen en pied d’immeuble aux Moulins

En cours

ROUBION

Installation d'un chauffage central avec chaudière à pellets dans le cadre de la réhabilitation d’un bâtiment communal à usage de mairie

En cours

SAINT-ANDRE-DE-LA-ROCHE

Des « après-midi au jardin » pour des enfants du quartier prioritaire du Manoir sur le jardin pédagogique et partagé « Au petit Monde vert »

TERMINE

SAINT-JEANNET

Création d'un jardin pédagogique scolaire et d'un poulailler dans le « Jardin et rucher partagé des Baous »

En cours

SAINT-LAURENT-DU-VAR

Valoriser les calories des eaux usées de Saint-Laurent-du-Var pour couvrir une partie des besoins de chauffage de la piscine municipale

En cours

SIVOM VAL DE BANQUIÈRE

Poursuite des activités du jardin pédagogique et partagé « Au petit Monde vert » et ouverture à de nouveaux partenaires

En cours

VENCE

Projet d’actions visant à la valorisation des déchets verts sur la commune de Vence : sensibilisation et étude

En cours

 

LA GAUDE

Lutter contre le gaspillage alimentaire avec la sensibilisation des enfants et la création d’un self à la cantine du Domaine de l’étoile

La commune a souhaité créer un self dans la cantine scolaire afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, dès la rentrée 2018. Le projet a comporté plusieurs actions :

  • une évaluation plus juste des commandes et des quantités prises par les enfants
  • la réalisation d’affiches de sensibilisation sur le tri afin d’expliquer aux enfants comment procéder dans le nouveau self
  • l’ajustement des portions proposées à la faim des enfants : différents tailles d’assiettes et de cuillères sont proposées pour le plat chaud, choix des entrées selon la faim
  • la rétroposition aux enfants des produits emballés non consommés précédemment
  • la proposition aux enfants de 2 tranches de pain. Ils peuvent se resservir s’ils le souhaitent
  • la mise en place d’un tri effectué par les enfants sur une zone de débarrassage adaptée. Ils peuvent ainsi constater la quantité de déchets produits chaque jour
  • l’organisation de manifestations diverses : montrer les sacs poubelles, peser les déchets produits, afficher les résultats du tri, signer une charte d’engagement, etc.

Au delà de ses actions le self a permis d’améliorer la présentation des aliments par rapport au service à table réalisé auparavant.

 

SAINT-ANDRE-DE-LA-ROCHE

Des « après-midi au jardin » pour des enfants du quartier prioritaire du Manoir sur le jardin pédagogique et partagé « Au petit Monde vert »

Des problématiques récurrentes de surconsommation des écrans et nouvelles technologies, de manque d’activités physiques, d’absence de contact direct avec la nature et d’isolement social ont été observées par les professionnels de la Petite enfance. Face à ce constat, la commune a souhaité financer les activités d’un groupe de 4 enfants de 6 à 11 ans, accompagnés au quotidien dans le cadre du Programme de Réussite Educative sur le secteur du quartier du Manoir (classé prioritaire par la politique de la ville), dans le jardin pédagogique et partagé « Au petit monde vert » (lauréat de l’AAP Agenda 21 de Promotion du développement durable des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur-édition 2017) et « La Petite ferme de l’Abadie ». Un mercredi sur deux, entre le 7 novembre 2018 et le 26 juin 2019, les enfants ont été pris en charge (transport, activités, nourriture) sur ces deux lieux dans le but de leur proposer une ouverture vers l’extérieur et, si possible, d’y associer leurs familles. Depuis la fin du projet, 2 des familles concernées sont en réflexion quant à la possibilité d’accéder à un jardin familial dans le cadre personnel.

 

Edition 2017 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Treize projets, portés par 12 communes du territoire et le SIVOM Val de Banquière, ont été lauréats de cet AAP et leurs projets soutenus pour un montant total de 36 000 €.

COMMUNE

PROJET

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

CARROS

Mise en place d’une action sportive à destination des seniors éloignés de cette pratique

TERMINE

CLANS

Création d’une zone mellifère

TERMINE

COLOMARS

Colomars durable -Agenda 21

En cours

EZE

Gestion centralisée de l’arrosage automatique des espaces verts communaux

TERMINE

LA BOLLENE-VESUBIE

Développement de la filière bois : amélioration de la desserte des pistes forestières de Tardeï et Malagratte

ANNULE

LEVENS

Création d’un jardin éco-paysager /   de jardins familiaux et partagés

En cours

SAINT-ANDRE-DE-LA-ROCHE

Création d’un réseau de pedibus

ABANDONNE

SAINT-JEANNET

Festival culturel intergénérationnel Gueules de Voix

TERMINE

SAINT-LAURENT-DU-VAR

Les nouvelles mascottes de Saint-Laurent-du-Var : des ânes de Provence en charge du débroussaillage

TERMINE

SAINT-MARTIN-VESUBIE

Les jardins partagés de Saint-Martin-Vésubie

En cours

SIVOM VAL DE BANQUIERE

Création d’un jardin potager partagé sur le domaine de l’enfance de la commune de La Trinité

En cours

VENANSON

Mise en place d’un chemin botanique

En cours

VENCE

Festival de la Biodiversité

TERMINE

 

CARROS

Mise en place d’une action sportive à destination des seniors éloignés de cette pratique

A Carros, plus de 20% de la population a plus de 60 ans.

En France, le diabète touche 4,7% de la population. Entre 75 et 79 ans ce sont 20% des hommes et 14% des femmes qui sont diabétiques.

Par ailleurs, moins de 10% des bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie participent aux actions sportives municipales.

L’ARS a identifié Carros comme un espace de santé de proximité à risque qui nécessite une « vigilance particulière et la mise en œuvre de préconisations visant à améliorer l’organisation de l’offre de santé et de services de proximité ».

Ce projet s’inscrit sur plusieurs pôles que sont la formation des encadrants de l’activité physique, la mise en réseau des différents acteurs et l’accessibilité du public cible à la prévention :

  • rendre accessible la pratique d’une activité physique adaptée à tous les seniors carrossois sans distinction,
  • assurer la prévention et l’éducation pour la santé par l’activité physique, pour les seniors fragilisés.

Ce projet a été réalisé entre le 25 septembre 2017 et le 15 décembre 2017. Pendant ces 12 semaines, 10 seniors âgés de 67 à 87 ans ont participé à 2 séances hebdomadaires d’activités physiques (renforcement musculaire, équilibre, aérobie). Des séances supplémentaires leur ont été proposées en autonomie. Ils ont également participé à une conférence sur l’ostéoporose et à 2 ateliers diététiques.

Deux services civiques ont participé au projet, créant un mélange intergénérationnel.

Ce projet a été suivi scientifiquement par l’association Azur sport santé et du Laboratoire de motricité humaine et expertise sport santé LAMHESS URFSTAPS. Une progression pour 100% des participations via des tests normés a été constatée. 100% des participants se sont inscrits dans la continuité de cette action dans l’action « seniors sportifs » de la commune.

Au vu de ces résultats positifs, une nouvelle session du projet a été mise en place en septembre 2018.

 

CLANS

Création d’une zone mellifère

La Commune a souhaité créer une zone mellifère à l’entrée du village, sur un talus brut réalisé suite à des travaux de voirie pour la construction d’un parking sur 2 niveaux. Elle sera accessible par un chemin pédestre. Les objectifs poursuivis sont : soutien aux agriculteurs de la commune (via les apiculteurs), protection de la faune (dont des insectes polinisateurs), jachère florale pour limiter le débroussaillement. 113 arbres et arbustes ont été plantés et une prairie a été ensemencée. Ils seront arrosés via un système de goute à goute régulé par un programmateur. Des végétaux adaptés au climat méditerranéen et de provenance locale ont été utilisés. Cette zone présentera un intérêt mellifère de juillet à novembre : juillet/août pour les arbres, septembre/octobre pour les arbustes, septembre/ novembre pour la pairie. Elle présente également l’avantage d’avoir un entretien moindre pour la commune comparé à l’engazonnement pur et simple. L’entretien de cette zone sera réalisé sans utiliser de produits phytosanitaires. Du aux dégâts causés par les sangliers, une clôture a été installée sur la zone.

 

EZE

Gestion centralisée de l’arrosage automatique des espaces verts communaux

Mise en place d’un système de centralisation depuis un ordinateur, voire un Smartphone, de la commande du réseau d’arrosage. Ce dispositif, contrôlant un peu 35 programmateurs d’arrosage automatique repartis sur l’ensemble de la commune, est entré en fonctionnement début 2018. Il permet d’ajuster la consommation en cas d’intempérie, de détecter les fuites, grâce à des débitmètres, et de diminuer les déplacements des techniciens. Ce dispositif, créé par la société SOLEM, présente la particularité d’associer 2 technologies, le WIFI et le « Long range » lui permettant d’avoir une émission d’environ 1 km par relais. Il ne nécessite pas un abonnement téléphonique pour relier les programmateurs au réseau et est de ce fait beaucoup moins onéreux que les dispositifs classiques. Les factures d’eau, disponibles fin 2019, permettront d’effectuer un bilan du projet en termes de réduction de la consommation d’eau.

 

SAINT-JEANNET

Festival culturel intergénérationnel Gueules de Voix

La commune a souhaité soutenir Le Festival Gueules de Voix, organisé par la Compagnie Pantaï, qui propose des animations intergénérationnelles autour de la voix : spectacles, ateliers, conférences, etc. Le Festival, qui investit tous les lieux de la commune, souhaite permettre un glissement entre les différents publics et élargir les champs d’intérêts des spectateurs. L’ensemble des commerçants, hébergeurs et associations de la commune s’associent au projet. La 3ème édition a eu lieu du 30 juin au 2 juillet 2017. Le soutien de la Métropole a permis d’instaurer une gratuité pour le jeune public, afin d’encourager les familles les moins aisées à se rendre au Festival. Les boissons et la nourriture de la buvette sont tant que possible artisanales et locales. 500 écocups ont été achetés pour limiter les déchets.

 

SAINT-LAURENT-DU-VAR

Les nouvelles mascottes de Saint-Laurent-du-Var : des ânes de Provence en charge du débroussaillage

La Commune a bénéficié du soutien de la Métropole afin de réintroduire 2 auxiliaires pour le débroussaillage des espaces verts. En effet, deux ânes de Provence ont rejoint le personnel communal pour participer à l’entretien de 6 ha de terrains communaux. Ces terrains sont situés en ville, pas loin des écoles, crèches et cantines municipales. L’objectif est de préserver la biodiversité en effectuant un débroussaillage alternatif non polluant et d’apprendre aux petits Laurentins leur passé agricole. Ce projet constitue ainsi un support de sensibilisation au patrimoine agricole auprès des écoliers et dans le cadre des itinéraires de découverte de l’Office de Tourisme. Par ailleurs, cette opération a été réalisée en lien avec l’action de lutte contre le gaspillage alimentaire de la commune puisque les ânes ont pu être nourris, entre autres, avec les déchets verts et le pain de la cantine. Au total, 10 260 m2 ont pu être débroussaillés avec les ânes, dû aux difficultés d’accessibilité de certains terrains et au vandalisme des clôtures. Néanmoins, ce projet est resté économiquement intéressant pour la commune pour qui le débroussaillage avait un cout de 1 565 € tandis que les équidés de 8870€ par an, pour la nourriture et frais de vétérinaire.

 

VENCE

Festival de la Biodiversité

En 2018, la commune a souhaité aborder le développement durable, la préservation de la nature et  le patrimoine naturel, à travers une approche complète, en phase avec les atouts et les enjeux du territoire vençois. L’objectif a été de créer 2 temps forts au cours de l’année à travers deux manifestations :

  • Valoriser la nature au printemps à travers « Ma ville est un grand jardin », Mai 2018 : nature, jardin, bien-être et santé. Des animations proposées sur les stands, une ferme pédagogique, des conférences et des performances. L’événement central a été la création, en régie, d’un jardin éphémère de 1000 m2 avec différents espaces : le jardin des senteurs, l’eau qui vit, le jardin des agrumes, les jardin qui lit, les cabanes des pitchouns et le jardin zen.
  • Valoriser la nature à l’automne à travers « Le jardin dans l’assiette » Septembre 2018 : gastronomie, zéro déchet, santé. Ateliers pour les enfants, de nombreux stands italiens, une cuisine éphémère de 20 m² installée sous une tente centrale de 100 m². De nombreux visiteurs ont pu participer à des ateliers « 1h avec un chef ».

 

Edition 2016 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Quatorze projets, portés par 12  communes du territoire, ont été lauréats de cet AAP et leurs projets soutenus pour un montant total de 52 014 €.

COMMUNE

PROJET

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

CARROS

Ouverture d’un nouvel espace de jardins partagés sur le terrain de la Douane

En cours

CARROS

Jardinières en rue

En cours

GATTIERES

Un nouvel écrin pour la Médiathèque Marie Toesca

TERMINE

GATTIERES

Jardins familiaux de Gattières

TERMINE

ISOLA

Audit énergétique des bâtiments communaux

TERMINE

LA TRINITE

Nichoirs à mésanges

TERMINE

LE BROC

Accompagnement de jeunes enfants de moins de trois ans en situation de handicap

TERMINE

ROQUEBILLIERE

Restauration en faveur de la biodiversité d’un premier tronçon du parcours patrimonial du Canal du Caïre

En cours

ST ANDRE-DE-LA-ROCHE

Dynamiser l’agriculture et l’élevage et favoriser la culture maraîchère locale et bio

En cours

ST JEANNET

Planifier et optimiser la gestion écologique et participative des espaces verts de Saint Jeannet

En cours

UTELLE

Jardin pédagogique

En cours

VALDEBLORE

Vergers du patrimoine

En cours

VENCE

Création de nouveaux jardins familiaux

En cours

VILLEFRANCHE

Les panneaux informatifs sur les plages de Villefranche-sur-Mer : des outils pour un tourisme écoresponsable

En cours

 

 

GATTIERES

Un nouvel écrin pour la Médiathèque Marie Toesca

Ce projet permettra de transférer la Médiathèque Marie Toesca dans de nouveaux locaux idéalement situés à l’entrée du village, dans la maison de la Calade. Les travaux de réhabilitation d'une partie de la maison ont débuté en fin novembre 2017. L’inauguration de la Médiathèque est intervenue le 6 décembre 2018. Elle a été réalisée avec la contribution de la subvention métropolitaine.

L'ensemble est composé d'espaces de médiathèque de 295 m² et d'un parvis aménagé pour des manifestations culturelles de 310 m² et accueillant 2 sculptures ou installations intégrées dans un parcours artistique du village.

Cette nouvelle médiathèque est plus ouverte sur toutes les nouvelles technologies qui apportent savoir, culture et loisir sur des supports tant traditionnels que numériques.

Crédit photos commune de Gattières

 

Jardins familiaux de Gattières

La Commune a soutenu un projet porté par l’association Yuna Crew de création de jardins familiaux sur une parcelle de terrain privée du quartier de La Bastide. Ce projet a été lauréat de l’Appel à projets Agenda 21 métropolitain-édition 2016. Huit parcelles de 50 m² ont été créées en mai 2017 et attribuées à des jardiniers locaux et 15 personnes sont en liste d’attente. La Mairie a soutenu le projet par l'achat et la pose d'une clôture anti-sangliers, de toilettes sèches, de tables de pique-nique, ainsi que le raccordement en eau depuis le bassin appartenant au propriétaire du terrain.

En juillet 2017, l’association a organisé son premier festival de musique « Faut qu'ça pousse » sur le terrain : 4 jeunes groupes de musique y ont été programmés: Juga, Bout à Bout, Aruas Trio et Dexter Mojo, et quatre artistes ont participé à l’exposition « Le jardin des délices »: Isabelle Carré, Anne-Marie Deloire, Janis et Rachèle Rivière. Ce festival a été reconduit en juillet 2018 et 2019.

Des partenariats ont été établis avec la maison de retraite, les écoles, les centres  de  loisirs et le seront prochainement avec la crèche.

Dans le cadre d’un partenariat avec l’école la Bastide, une parcelle lui a été allouée. De mars à juin, un lundi sur deux, un animateur bénévole de l’association a sensibilisé les écoliers à la permaculture.

Crédit photos commune de Gattières et association Yuna Crew

 

ISOLA

Audit énergétique des  bâtiments communaux

La commune a réalisé, en mars 2017, un audit énergétique du bâtiment de la Mairie et des 4 bâtiments du centre d’hébergement Le Foëhn. La prise en compte, lors de la rénovation de ces bâtiments, des recommandations issues de cet audit permettra de réduire leur coût d'exploitation. Ainsi, ses préconisations ont conduit à la rénovation en 2017 du bâtiment Restauration du Foehn. En 2018 des travaux ont été réalisés dans un bâtiment Hébergement mais sans lien avec le volet énergétique, par contre, ce même bâtiment fera l'objet d'une requalification totale en 2019. Dans le cadre de cette nouvelle opération des travaux permettront de renforcer l'isolation des combles, du vide-sanitaires et des menuiseries. Les travaux de rénovation du bâtiment Mairie, qui font l'objet d'une étude générale comportant un volet énergétique, pourraient commencer dès 2019 ou 2020.

 

LA TRINITE

Nichoirs à mésanges

La commune a souhaité réaliser, auprès du public scolaire, une action de sensibilisation à la préservation de la biodiversité par l’utilisation de la lutte biologique contre la chenille processionnaire. Pour ce faire, elle a acheté 6 nichoirs à mésanges en kit, par les enfants de 6 classes de maternelle et primaire (178 enfants) de 3 groupes scolaires impactés par les chenilles processionnaires. L’installation de ces nichoirs a été réalisée au printemps 2017. La nidification ayant déjà commencé à cette époque, les premiers résultats sont attendus au printemps 2018. Chaque installation a été accompagnée d’une intervention de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) sur la thématique des oiseaux et de la nidification. Un article est paru dans le journal communal.

Crédit photos Mairie de La Trinité

 

LE BROC

Accompagnement de jeunes enfants de moins de trois ans en situation de handicap

La Commune a souhaité accompagner 2 jeunes enfants de moins de 3 ans en situation de handicap de la crèche pendant  leur temps  de présence (3 jours par semaine). Ainsi, en 2016, elle a recruté 2 titulaires d’un CAP petite enfance, dont l’un à temps partiel (80%). Ils ont effectué un total de 1222,2 heures pour ce projet. Ce projet a permis par ailleurs à la commune de prendre contacte avec la CAF 06 au sujet d’éventuelles aides concernant le handicap.

 

Edition 2015 de l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain

Douze projets, portés par 12  communes du territoire, ont été lauréats de cet AAP et leurs projets soutenus pour un montant total de 40 000 €.

COMMUNE

PROJET

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

CAP D’AIL

Recensement des populations de mérous et de corbs autour du Cap d’Ail et valorisation du patrimoine naturel marin local

TERMINE

MARIE

Dossier canal de l’Ullion

TERMINE

RIMPLAS

Village fleuri

TERMINE

ROUBION

Desserte en eau du pâturage « Tournerie » pour estive de vaches laitières

TERMINE

SAINT-ANDRE- DE-LA-ROCHE

Gestion centralisée sur ordinateur de l’arrosage automatique

TERMINE

SAINT-ETIENNE-DE-TINEE

Création d’un jardin pédagogique

TERMINE

SAINT-JEANNET

Création d’un rucher partagé

TERMINE

SAINT-LAURENT-DU-VAR

Aménagement durable de la forêt des Pugets

TERMINE

UTELLE

Canal de la Vignasse

TERMINE

VENANSON

Création d’un verger conservatoire de variétés locales de pommiers et poiriers, aménagement d’un espace convivial (aire de pique-nique, parcours botanique et création de 5 jardins familiaux)

TERMINE

VENCE

Campagne de communication pour le Service Public de l’Efficacité Energétique (SPEE)

TERMINE

VILLEFRANCHE –SUR-MER

Le sentier sous-marin de la Rade de Villefranche-sur-Mer : un jeu et un enjeu pour l’environnement

En cours

 

CAP D'AIL

Recensement des populations de Mérous et de Corb autour du cap d’Ail et valorisation du patrimoine naturel marin local

Le pourtour de la pointe des Douaniers à Cap d’Ail est un espace marin particulièrement riche, constitué d’un mosaïque d’habitats naturels, identifié en tant que ZNIEFF et faisant partie du site Natura 2000 Cap Ferrat. Consciente de cette richesse, la ville de Cap d’Ail a souhaité renforcer la protection de cet espace. Ainsi, afin d’approfondir l’évaluation de l’intérêt écologique du secteur et d’alimenter la réflexion sur sa protection, la ville a mené, en octobre 2015, un recensement des populations de mérous et de corbs. Ces deux espèces patrimoniales de poissons sont en effet considérées comme des indicateurs du bon état  d’un espace marin favorable à leur présence.

52 mérous et 9 corbs ont été observés lors de ce recensement, le 1er effectué sur le Alpes-Maritimes. Afin de renforcer la portée de ces résultats et de suivre l’évolution des populations, ce recensement sera réalisé à nouveau mi-octobre 2018 et, dans la mesure, du possible tous les 3 ans. Une conférence devrait être organisée fin 2018 afin de présenter ces résultats.

 

MARIE

Réhabilitation du canal d’Ullion

La commune, dont le nombre d’habitants a augmenté ces dernières années, souhaite satisfaire la volonté de ses nouveaux arrivants de pouvoir cultiver leur propre potager. Plusieurs parcelles du village, des anciens vergers et oliveraies, pourraient apporter une réponse à cette demande. La création de jardins familiaux (des parcelles mises à disposition des familles du village qui en font la demande) et/ou partagés (des parcelles cultivées collectivement par un groupe d’habitants du village), permettrait également aux jardiniers de se nourrir sainement, de réaliser des économies et de réduire leur empreinte carbone, tout en contribuant à renforcer le lien social dans la commune.

Pour ce faire, la Municipalité a souhaité réhabiliter, et ainsi conserver dans son usage, le canal qui irrigué l’ensemble des jardins du village (communaux ou privés) : le canal d’Ullion. Cet ouvrage d’art, en mauvais état, représente, par ailleurs, une richesse patrimoniale inestimable pour la commune.

Depuis 2008, la commune s’est engagée dans un programme pluriannuel de travaux de rénovation du canal. A ce jour, des travaux ont été effectués sur 277 mètres linéaires, dont 177 au printemps 2015. Ces derniers travaux ont été subventionnés par la Métropole dans le cadre de l’appel à projets Agenda 21 -édition 2015. Il reste aujourd’hui à intervenir sur une trentaine de mètres du canal, qui sont situés sur une zone d’accès difficile.

Crédit photo Mairie de Marie

 

RIMPLAS

Village fleuri

Dans le cadre de sa candidature au label « Villes et villages fleuris », la commune, située à 1000 mètres d’altitude, a souhaité s’engager dans un programme de fleurissement du village avec des variétés adaptées au climat local et notamment résistantes au gel. Les espèces choisies pour fleurir le village du 15 juin au 15 octobre 2015 ont été fournies par des horticulteurs des Alpes-Maritimes et ont été entretenues selon les modalités de l’agriculture biologique.

Ce projet a permis de sensibiliser la population à la protection de la biodiversité. Un emploi à temps partiel a été créé pour s’occuper des plantations. Ce projet a été subventionné par la Métropole dans le cadre de l’Appel à projets Agenda 21 -édition 2015.

Crédits photo Mairie de Rimplas

 

ROUBION

Desserte en eau du pâturage « Tournerie » pour estive de vaches laitières

La commune a installé, pendant l’été 2015, en concertation avec les éleveurs et les entreprises locales, une pompe solaire et des canalisations pour desservir en eau un pâturage limitrophe de l’espace été/hiver de la station de Roubion Les Buisses. Ceci a permis la réimplantation d’un troupeau d’une vingtaine de vaches laitières et la commercialisation de leur production fromagère dès les premiers jours d’estive.

Ce projet a été lauréat aux trophées Climat-Energie 2015 des Alpes-Maritimes. La Métropole a soutenu ce projet dans le cadre de l’appel à projets Agenda 21 – édition 2015.

Ce projet, outre sa dimension agropastorale, a permis de supprimer le transport quotidien d’eau par camion et contribue au maintien de l’ouverture des milieux et à l’entretien des pistes de ski et sous-bois environnants.

L’installation est remise en place chaque printemps-été. Cinq veaux sont nés sur le pâturage en 2016.

Forte de cette expérience très prometteuse, la commune envisage la réalisation future d’une unité de transformation (vacherie) qui serait mise à disposition de l’éleveur lui permettant ainsi son installation définitive sur le site. L’objectif serait, à terme, de développer l’agritourisme (présence de gîtes communaux pour des courts et moyens séjours à proximité du site) et la création d’un emploi saisonnier (en plus des exploitants) pour la transformation, valorisation et commercialisation de la production laitière.

Lien vers le film réalisé par France 3 sur ce projet - Episode 3 : http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/alpes-maritimes/serie-la-decouverte-du-village-de-roubion-dans-les-alpes-maritimes-1090675.html

 

SAINT-ANDRE-DE-LA-ROCHE

Gestion centralisée sur ordinateur de l’arrosage automatique

La Municipalité gère 71 secteurs d’arrosage de ses espaces verts, répartis à travers la commune. Dans le but d’optimiser ce dispositif, du point de vue technique et humain, elle s’est lancée dans la mise en place d’une gestion automatisée sur ordinateur de son fonctionnement. Ceci permettra, par ailleurs, de régler l’arrosage en fonction de la météorologie et ainsi de diminuer de 25% la consommation d’eau.

Pour ce faire, la commune a équipé ses 33 regards d’arrosage de systèmes leur permettant de communiquer avec l’ordinateur central. Cette communication est véhiculée par 11 antennes relais, installées sur des candélabres de la commune (candélabres, etc.).  La mise en place du système de gestion automatisée a été finalisée en septembre 2017 et testée pendant l'été 2018. Les nombreux jours de pluie de juin/juillet/août ont permis de couper l'arrosage régulièrement et d’économiser environ 50% d’eau. Les 1ers résultats du projet seront disponibles en septembre 2018, un an après l’installation.

Un court métrage a été réalisé par la Métropole sur ce projet.

 

SAINT-ETIENNE-DE-TINEE

Création d’un jardin pédagogique

La Commune s’est engagée dans un projet de création d’un jardin pédagogique. Sont associés à cette démarche les écoles de la Commune et le centre aéré « Les Eterlous ». A l’automne 2016, les services techniques de la Mairie ont labouré et clôturé le terrain et planté des arbres (pommiers, poiriers) et des arbustes (rosiers, framboisiers, mûriers, groseilliers, etc.). Au printemps 2017, ont été installés un cabanon, des tables et des bancs. En complément du jardin pédagogique, la commune a procédé, en 2018, à l’installation d’un poulailler avec 5 poules pondeuses et d’une tonnelle pour protéger du soleil les enfants installés sur les bancs et tables.

Crédit photo P. Chevalier

 

SAINT-JEANNET

Création d’un jardin/rucher partagé

Avec le soutien de la commune et de la Métropole, et grâce à la mise à disposition d'un terrain en friche, qu’elle a remis en état, l’association « Les jardins et ruchers des Baous » (58 adhérents) a créé un rucher pédagogique et un jardin participatif, qui favorisera le nourrissage des abeilles, sur cette parcelle dénommée Le Jardin Lazare.

La première matinée de jardinage sur le jardin participatif a eu lieu en février 2016. Depuis juin 2016, plusieurs ateliers à destination du grand public ont été organisés pour promouvoir le jardinage naturel et les comportements éco- responsables : sur la permaculture, les soins de la vigne, le compostage, etc.  Un chantier participatif « enduits à la chaux » sera organisé pour restaurer l'intérieur du cabanon.

Le rucher pédagogique a été créé en juin 2016, avec des colonies d'abeilles achetées à un apiculteur local. A l’été 2017, il était composé de 5 ruches. Pendant le printemps et l’été, les ruches sont transhumées dans les Alpes-de-Haute Provence, afin de préserver les abeilles de la prédation du frelon asiatique, très importante dans les Alpes-Maritimes. Des visites du rucher sont organisées pour permettre aux adhérents de s’initier à l'apiculture.

Crédits photo Mairie de Saint-Jeannet et association « Les jardins et ruchers des Baous »

 

SAINT-LAURENT-DU-VAR

Aménagement durable de la forêt des Pugets

La commune de Saint-Laurent-du-Var s’est engagée, depuis 2015, dans une opération de réaménagement durable de la forêt des Pugets à des fins de loisirs pour des activités récréatives et sportives.

L’entretien de ce site, très fréquenté, est réalisé dans le cadre d’un programme de gestion écologique qui veille à la préservation de l’écosystème forestier (plantation d’espèces méditerranéennes locales, entretien sans produits phytosanitaires, installation de nichoirs à mésanges, etc.).

La commune a procédé, depuis 2015, à la mise en place d’un parcours sportif – la forêt a été aménagée avec des bancs et des tables de pique-nique, des  poubelles et des panneaux d’information sur la forêt et la biodiversité – et à des reboisements.

La Métropole a participé, en 2016, via l’Appel à projets Agenda 21-édition 2015, au financement de deux opérations :

  • La pose, en 2017, d’un panneau général du parc, de 5 panneaux pour les différentes entrées du parc, de 3 panneaux sur la biodiversité de la forêt et de 13 bornes thématiques mettant en valeur des espèces emblématiques de la forêt (oiseaux, loirs, écureuils, sangliers, chauves souris, etc.).
  • Le reboisement, réalisé en 2016 dans toute la forêt, avec 600 plans forestiers de différentes essences et 25 gros sujets.

 

Crédits photo Mairie de Saint-Laurent-du-Var

Un court métrage a été réalisé par la Métropole sur ce projet.

 

UTELLE

Canal de la Vignasse

La commune d’Utelle est engagée dans l’entretien et la restauration du canal de la Vignasse, situé sur le village de Figaret.

Ce canal, plus que centenaire, qui permet d’alimenter le village en eau d’arrosage, est maintenu en état de fonctionnement grâce au travail réalisé par des bénévoles, appartenant à des générations différentes mais resserrés autour de ce projet commun. Ces journées d’entretien permettent d’accroître la cohésion sociale au sein de la commune, en intégrant notamment les nouveaux arrivés.

Les travaux, qui ont lieu chaque été, sont définis par l’état d’urgence (effondrement, obstruction par chute de pierres, etc.) et par le besoin de restaurer et de nettoyer (racines, calcaire) certaines parties du canal. L’installation récente de compteurs d’eau potable sur le village est un facteur incitatif additionnel pour maintenir le canal en état afin de pouvoir continuer à utiliser son eau d’arrosage.

Dans le cadre de l’Appel à projets Agenda 21, pour son édition 2015, la Métropole a participé au financement des travaux réalisés en mai 2016.

Crédits photo Mairie d'Utelle

 

VENANSON

Création d’un verger conservatoire de variétés locales de pommiers et poiriers, aménagement d’un espace convivial (aire de pique-nique, parcours botanique et création de 5 jardins familiaux)

La Municipalité a souhaité créer, sur une parcelle communale d’une surface de 3 000 m2, préparée par un terrassier et clôturée, afin de la protéger des animaux sauvages, un verger conservatoire de variétés anciennes et locales de pommiers et de poiriers.

Pour ce faire, elle a organisé, à l’automne 2015, en partenariat avec la Société Centrale d’agriculture de Nice et des Alpes-Maritimes (SCAH), une action de récolte de greffes de variétés anciennes de pommiers et de mise en place d’une pépinière de jeunes plants greffés dans un champ de comportement. Un contrôle des jeunes plants, effectué en avril 2016, a permis de constater que plus de 85% des greffes avaient pris, assurant ainsi la pérennité du verger. Ce projet a été réalisé en concertation avec les habitants du village et des jeunes agriculteurs locaux qui ont pu bénéficier de 2 séances d’apprentissage, dispensées par la SCAH, sur l’entretien d’un verger par la taille et la greffe.

Par ailleurs, la Commune travaille à la création, sur une parcelle adjacente à celle-ci-dessus, d’un jardin partagé d’une surface d’environ 3 500 m2.

Crédits photo Mairie de Venanson

 

VENCE

Campagne de communication pur le Service Public de l’Efficacité Energétique (SPEE)

Le Service Public de l’Efficacité Energétique (SPEE), guichet unique d’information et d’accompagnement pour aider les propriétaires et les locataires dans la rénovation énergétique de leur logement, a démarré en 2016 pour une période de 3 ans renouvelée jusqu’en décembre 2021. Un prestataire a été retenu pour porter ce projet. Ses missions vont de l’information du public à l’assistance à la prestation de contactant général. En complément des services proposés, la commune verse une aide financière pouvant aller de 1 000 € par logement à 2 000 € en cas de conventionnement en logements locatifs sociaux. La campagne de communication spécifique autour de ce projet, dont l’objectif est de faire bénéficier un maximum de propriétaires ou locataires du dispositif, a été lauréate de l’Appel à projets Agenda 21 métropolitain-édition 2015. Elle a compris : l’embauche de 2 volontaires en service civique et l’acquisition de 2 vélos à assistance électrique pour leurs déplacements, des supports écrits type flyers et média, et la création d’un Totem. Depuis son lancement, le SPEE a permis de générer  758 574.45 € de travaux, et d’économiser près de 17 tonnes de GES par an, grâce à l’amélioration de la tenue énergétique des 185 logements rénovés.

 

Crédit photo commune de Vence

 

CONTACT :  Métropole Nice Côte d’Azur - Service Environnement - Division Direction Développement/Biodiversité/Natura 2000-Equipe Agenda 21,