Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Observatoire du développement durable

Avec plus de 100 ans d'expérience en analyses et d’études en environnement, l’observatoire du développement durable est le laboratoire de la Métropole dont les missions principales sont la protection de l'Environnement et de la Santé Publique.

 L’observatoire a inscrit son activité dans une démarche de qualité, avec une volonté sans faille pour prospecter de nouvelles voies analytiques et pour s’impliquer dans les études de surveillance.

Historique

En 1887, la Ville de Nice conçoit le projet de créer un Laboratoire Municipal d'Analyses afin de pratiquer la recherche qualitative des falsifications de denrées alimentaires.

Au fils des évolutions, en 2000, le Laboratoire Municipal devenu laboratoire de l'Environnement emménage dans ses nouveaux locaux, au 333 Promenade des Anglais, sur le site de la station d'épuration Haliotis, complétant ainsi le "pôle environnement" de la Ville de Nice.

Le 1er janvier 2002, les compétences du laboratoire de l'Environnement de la Ville de Nice sont transférées à la Communauté d'Agglomération de Nice Côte d'Azur. Le laboratoire devient le Laboratoire de l'Environnement Nice Côte d'Azur.

Le 1er janvier 2009, la Communauté d'Agglomération de Nice Côte d'Azur devient la Communauté urbaine Nice Côte d'Azur et le Laboratoire de l'Environnement devient l’observatoire du développement durable le 22 mai 2009.

Le 1er janvier 2012, la Communauté urbaine Nice Côte d'Azur est devenue Métropole Nice Côte d'Azur.

Une logique d’évolution

La spécialisation de l’observatoire du développement durable dans les domaines de l’étude et de l'analyse de l'eau et de l'environnement, a conduit les élus de Nice Côte d’Azur à intégrer cette structure à la compétence environnement, lors de la création de la communauté d’agglomération.

L’observatoire fait partie de la Direction Générale Adjointe développement durable et environnement. Il est rattaché à la Direction environnement et énergie.

L’observatoire  est un service performant au centre d'un dispositif de contrôle, de maîtrise et de préservation de la qualité des eaux et de l’environnement

De part le maillage métropolitain et son rayonnement géographique, l’observatoire permet d'offrir un service de proximité à destination de tous les services métropolitains, aux communes membres et au Conseil général.

L’observatoire du développement durable  est accrédité par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) sous le n° 1-2437, sa portée d’accréditation est disponible sur le site www.cofrac.fr. Tout paramètre, hors portée d’accréditation, est réalisable.

L’observatoire est un laboratoire indépendant également agréé par le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer pour l'exécution des analyses d'eaux naturelles et d'eaux résiduaires, et agréé par le Ministère de la Santé pour la réalisation des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire des eaux. La liste des paramètres pour lesquels il est agréé est disponible sur demande.

L’observatoire du développement durable en quelques chiffres

15 personnes - ingénieurs, techniciens, préleveurs - sont à votre service pour les prélèvements, les analyses, le conseil et le suivi individualisé de vos besoins.

De part sa politique qualité, le laboratoire s’assure du maintien des compétences de son personnel habilité.

Nos valeurs :

- intégrité, sens du service à la clientèle
- impartialité, indépendance garanties par l'absence de but lucratif liée au statut public
- système de management de la qualité.

- reconnaissance officielle par l'agrément des ministères

>> Cliquez également sur ce lien pour plus d'informations
 

Trois unités

Les trois unités techniques :

  • Unité Chimie
  • Unité Microbiologie
  • Unité Ecotoxicologie

sont équipées d’un matériel performant dédié à l'analyse et la préparation des échantillons.

Le personnel est à même de mener des plans de charge analytiques et des études de surveillance.

L’activité en chiffre

Traitement d’environ 7 000 échantillons, représentant plus de 30 000 analyses par an.

Veille normative, réglementaire et scientifique – groupes de travail

L'évolution des normes et des méthodes d'analyses ainsi que l’application des textes réglementaires sont de première importance pour le maintien des compétences de l’observatoire du développement durable qui assure une veille réglementaire, normative et scientifique.

Depuis plusieurs années nous sommes membre des organisations suivantes :

AFNOR : http://www.afnor.org

ESSAIS INTER-LABORATOIRES :

AGLAE : http://www.association-aglae.fr/