Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Les facteurs influençant le prix de l’eau

L’eau n’étant pas un produit manufacturé sur un site unique, son prix varie d’une collectivité, d’un département ou d’une région à l’autre.

On peut classer les facteurs influençant le prix de l’eau en 5 grandes familles :

Les facteurs géographiques et environnementaux

La qualité de la ressource va jouer sur le type et le niveau de traitement à réaliser pour la rendre potable. La distance entre la ressource et la zone urbanisée mais aussi la topographie du territoire qui va nécessiter ou pas des ouvrages d’acheminement plus ou moins importants. La qualité et la sensibilité du milieu récepteur des eaux usées dépolluées, la quantité de la ressource disponible sont autant de facteurs à prendre en compte.

Les facteurs technique

La performance atteinte par les infrastructures (réseaux, réservoirs, stations d’épuration) va jouer sur les coûts d’exploitation. L’ancienneté des équipements peut augmenter leurs coûts d’entretien.

 Les facteurs sociologiques

La consommation moyenne des abonnés, la saisonnalité de la population, la typologie de l’habitat, de la population et du tissu industriel contribuent à créer des disparités entre communes, même très proches… ;

Les facteurs de gouvernance

Une gestion communale ou intercommunale, en régie ou en délégation (concession ou affermage), le niveau d’engagement dans une politique de gestion patrimoniale, sont des facteurs jouant sur le moyen/long terme ;

Le service lui-même

La qualité du service (accueil, information et assistance téléphonique à la clientèle, gestion de la facturation, mode de relève des compteurs, continuité du service...) peut avoir une incidence et pas nécessairement dans le sens d’un surcoût.


L’équilibre budgétaire des services publics d’eau et d’assainissement : «L’eau paie l’eau»

Ce principe découle de la nécessité de présenter un équilibre budgétaire des services publics d’eau et d’assainissement.

Il précise que les consommateurs supportent, par le biais du paiement de leur facture d’eau, la quasi-totalité des dépenses liées aux investissements et au fonctionnement des équipements nécessaires à la gestion de l’eau, déduction faite des aides publiques des agences de l’eau et des collectivités territoriales (conseils généraux, etc.).

Le budget général de la collectivité n’a pas le droit de participer au financement des services d’eau et d’assainissement, que ce soit en fonctionnement ou en investissement, sauf dans le cas des communes de moins de 3000 habitants.