Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Trame verte et bleue

La Trame Verte et Bleue (TVB) est issue des lois Grenelle de l'Environnement, elle a pour objectifs sur le territoire de Nice Côte d’Azur d’enrayer la perte de biodiversité, de permettre aux espèces de s'adapter au changement climatique et ce en préservant les continuités écologiques et en restaurant les corridors écologiques. Ainsi les espaces importants pour garantir le cycle de vie des espèces (réservoir de biodiversité, corridors écologiques) ont été définis et cartographiés à l'échelle de Nice. Une étude est en cours à l'échelle de la Métropole.

Elle est conçue comme un outil d'aménagement du territoire, à ce titre elle a été intégrée au PLU de la ville centre, sous plusieurs formes : élément cartographique, prescriptions ou préconisations. Sa conception doit permettre de travailler à plusieurs échelles, afin de prendre en compte les grands corridors écologiques définis par le schéma de cohérence écologique réalisé par la DREAL et la région (adopté en novembre 2014) et de pouvoir faire des prescriptions à la parcelle.

Quelques définitions:

Réseau écologique : ensemble des zones vitales (réservoirs de biodiversité) et des éléments qui permettent à une population d’espèces de circuler et d’accéder aux zones vitales (corridors écologiques).

Réservoir de biodiversité : espace dans lequel la biodiversité rare ou commune, menacée ou pas, est la plus riche et où les espèces peuvent effectuer tout ou partie de leur cycle de vie et où les habitats naturels peuvent assurer leur fonctionnement, notamment en terme de taille suffisante.

Corridor écologique : connexion entre des réservoirs de biodiversité offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie. On peut distinguer les corridors linéaires, discontinus (ponctuation d’espaces relais), paysagers (mosaïque de structures paysagères)

Trame Verte et Bleue : mesure phare du Grenelle de l'Environnement qui porte l’ambition d’enrayer le déclin de la biodiversité au travers de la préservation et de la restauration des continuités écologiques. C’est un outil d’aménagement du territoire qui vise à (re)constituer un réseau écologique cohérent, à l’échelle du territoire national. La trame verte et bleue doit permettre aux espèces animales et végétales, de circuler, de s’alimenter, de se reproduire, de se reposer… c’est à dire, d’assurer leur survie, et permettre aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services.