Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Extension du réseau de raccordement à HALIOTIS

Raccordement des eaux usées des communes de Villefranche-sur-Mer, Cap d’Ail, Eze, Beaulieu-sur-Mer et Saint-Jean-Cap-Ferrat à la station d’épuration HALIOTIS.
 

Le traitement des eaux usées et la préservation de notre ressource en eau constituent une préoccupation environnementale majeure. Ainsi, afin de répondre à cet enjeu prioritaire, la Métropole Nice Côte d’Azur a mis en place une politique volontariste avec de nombreux investissements dans le domaine de l’Assainissement.

Le raccordement des effluents des communes de l’est du territoire vers la station de traitement des eaux usées Nice Haliotis apporte une réponse aux traitements des eaux usées de chacune des cinq communes et contribue à l’amélioration de la qualité des eaux de baignade et à la préservation des fonds marins.

Constat initial : des rejets en mer inacceptables

Alors que l’assainissement n’est pas une compétence obligatoire, les Maires des communes de la Métropole ont fait un choix réfléchi, avec le soutien du Conseil général à l’époque, celui de doter NCA de la compétence assainissement.

En effet il y avait dans ce domaine un lourd héritage :

  •  des réseaux sous dimensionnés,
  • des stations d’épuration obsolètes nécessitant d’importants travaux de réhabilitation (Saint-Laurent, Vence) leur reconstruction sur un autre site (Cagnes/Mer) ou leur suppression totale (Castagniers et Tourrette-Levens),
  • des rejets en mer sans traitement préalable alors que nous voulons être un territoire toujours plus attractif pour les touristes.

Jusqu’à 10 000 m3 d’eaux usées étaient rejetés en mer (à 100 mètres de profondeur au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat) chaque jour sans aucun traitement préalable.

L’intercommunalité était nécessaire pour remédier à ces situations et permettre :

- de renforcer la cohérence du réseau,

- de diminuer et mieux contrôler l’assainissement non collectif,

- d’assurer aux habitants de Nice Côte d'Azur la sécurité et la qualité de la récupération des eaux usées et du traitement,

- de contribuer à la protection de la nature en lui rendant une eau propre.

Haliotis, inaugurée en 1988, a depuis été modernisée. Elle traite dorénavant les effluents de 19 des 49 communes de Nice Côte d'Azur. Sa capacité de traiter 650.000 habitants le lui permet.

 

Des travaux colossaux

Le chantier a débuté en octobre 2010 à Beaulieu, soit 12 Km de canalisation, trois stations de pompage à réaliser en 16 mois :

• Une topographie défavorable, une différence d’altitude de 70 mètres entre le point le plus bas (fond de rade à Villefranche) et le point le plus haut (Boulevard Maeterlinck à Nice)

• Une intégration paysagère, architecturale de tous les ouvrages d’assainissement non enterrés avec une absence de nuisance.

Un projet devant intégrer des variations saisonnières de population importantes, pratiquement multipliée par deux l’été.

• Des travaux impactant une circulation automobile déjà difficile en temps normal.

 

Au plan financier : Un effort considérable de NCA ces 3 dernières années

19 millions d’euros sur les trois exercices budgétaires 2009, 2010 et 2011.

Participation de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse : 2,6 M€

Participation du Conseil Général : 1 M€

La Métropole prend en charge des projets et des investissements que nos communes seraient incapables de réaliser seules notamment dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et de la voirie depuis 2009.

Ce raccordement des réseaux à la station Haliotis représente une formidable et exemplaire réalisation dont nous pouvons tous être fiers : élus, fonctionnaires, ingénieurs et ouvriers des entreprises, population.

Il symbolise parfaitement une intercommunalité de projets basée sur le respect de la volonté des communes et des choix exprimés par leur maire et leur conseil municipal.