Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Jardins familiaux, partagés et pédagogiques de la Métropole NCA

La Métropole Nice Côte d’Azur s’est engagée, dans le cadre de son Agenda 21 2013-2018 (action No. 34), dans la promotion des jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) et pédagogiques sur son territoire.

Pour ce faire, elle :

  • apporte des éléments d’aide à la décision et facilite les échanges d’expériences entre les communes et avec les acteurs du territoire. Ainsi, la Métropole a réalisé, entre novembre 2013 et  août 2015, un état des lieux sur les jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) de son territoire. La restitution des résultats de cette étude a été effectuée dans le cadre d'un atelier thématique avec les communes organisé le 30 mai 2016.  Le but de cet atelier était de trouver de nouvelles pistes pour améliorer la gestion des sites existants et inciter à la création de nouveaux jardins.
  • accompagne les communes désireuses de créer des jardins sur leur territoire. Notamment, l'Appel à projets Agenda 21 métropolitain, dont la 1ère édition a eu lieu en 2015, a permis de subventionner la création d’un verger conservatoire/jardin partagé à Venanson et un jardin pédagogique à Saint-Etienne-de-Tinée.

 

Quelques définitions

Etat des lieux réalisé par la Métropole

Equipements des jardins collectifs et pédagogiques de la Métropole

Zoom sur les jardins collectifs (familiaux, partagés, d’insertion) et pédagogiques du territoire

Convention de mise à disposition et règlement intérieur généralistes

Liens d’intérêt

 

Quelques définitions

Les jardins collectifs (familiaux, partagés, d’insertion) et pédagogiques sont des lieux pluriels et multifonctionnels, cumulant une fonction économique, environnementale et sociale. Leur objectif est de développer des liens sociaux de proximité par le biais d’activités sociales, culturelles ou éducatives en étant accessibles au public. Ils contribuent également à la sauvegarde de la biodiversité des plantes cultivées, fruits, légumes, fleurs, en favorisant leur connaissance, leur culture et leur échange non lucratif entre jardiniers.

  • Les jardins familiaux (anciennement appelés jardins ouvriers) sont des parcelles affectées par les collectivités, des particuliers ou par des associations à des particuliers pour y pratiquer du jardinage pour leurs propres besoins et ceux de leur famille.
  • Les jardins partagés, aussi appelés jardins solidaires ou jardins communautaires, sont des espaces collectifs animés et gérés en commun par un groupe d'habitants, dans une dynamique de développement de vie de quartier ou de village.
  • Certaines parcelles de jardins familiaux peuvent être affectées à des personnes morales, par convention conclue entre celles-ci et les collectivités territoriales ou les associations de jardins familiaux, dans un but pédagogique ou de formation au jardinage (jardins pédagogiques), ou dans le but de réintégrer des personnes en situation d’exclusion, de difficulté sociale et/ou de difficulté professionnelle (jardins d’insertion).

 

Etat des lieux réalisé par la Métropole

La Métropole a établi, entre novembre 2013 et  août 2015, un état des lieux sur les jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) de son territoire. Il a été réalisé à partir d’enquêtes personnalisées d’élus et de techniciens des communes. Trente sept réponses complètes ont pu être obtenues auprès des 49 communes du territoire.

Au total, il existe sur le territoire métropolitain 144 jardins, dont :

  • 28 jardins collectifs (19 familiaux, 7 partagés, 1 d’insertion), répartis sur une surface de plus de 89 400 m2  et 11 communes : Cagnes-sur-Mer, Carros, Colomars, Ilonse, La Tour-sur-Tinée, Le Broc, Marie, Nice,  Saint-Jeannet, Saint-Martin-du-Var et Vence ;
  • 116 jardins pédagogiques répartis sur une surface de plus de 13 500 m2 et 14 communes : Belvédère, Cagnes-sur-Mer, Cap d’Ail, Carros, Colomars, Falicon, Isola, La Gaude, La Trinité, Le Broc, Levens, Nice, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Martin-du-Var. 89 écoles de la ville de Nice possèdent des potagers et/ou jardins pédagogiques, soit 67% du total des écoles.

 

Vous pouvez télécharger, à partir du lien ci-dessous, le tableau récapitulatif des jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) et pédagogiques du territoire métropolitain. Ce tableau est actualisé au fur et à mesure de la création de nouveaux jardins :

Tableau des jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) et pédagogiques du territoire métropolitain

 

Les caractéristiques principales des jardins collectifs et pédagogiques du territoire métropolitain sont présentées dans le tableau ci-après :

Paramètre

Jardins familiaux

Jardins partagés

Jardins pédagogiques

Situation des jardins (Littoral/ Moyen Pays/Haut Pays)

37% / 37% /26%

42% /29% /29%

87% (89 jardins à Nice)/11%/2%

Ancienneté des jardins

Créés avant 2000 : 6%

Créés après 2000 : 75%

Très anciens : 19%

Créés après 2000 : 100%

 

Créés avant 2000 : 21%

Créés après 2000 : 79%

Structure conceptrice des jardins

42% communes/26% particuliers/

6% communes et particuliers/26% associations

14% communes/ 58% associations/

14% comité de quartier/14% particuliers

14% Commune et école/1% Commune et association/78% Ecole/6% Association/1% Association et entreprise

Structure gestionnaire des jardins

16% communes/26% particuliers/

5% communes et particuliers/53% associations

14% communes/ 72% associations/

/14% particuliers

3% communes/3% commune et école/87% école/1% commune et association/1% école et association/5% association

Taille des jardins (m2)

Entre 190 et 30 000

(moyenne : 1 592, hors un jardin de 30 000)

Entre 5 000 et 20 000

(données sur uniquement 3 jardins)

Entre 2,5 et 10 000

(moyenne : 205, hors un jardin de 10 000)

Nombre de parcelles par jardin

Entre 1 et 65

(moyenne : 21)

Entre 1 et 25

(moyenne : 8,2)

Entre 1 à 12

 (moyenne : 2,5)

Taille des parcelles (m2)

Entre 5 et 250

(moyenne : 91)

Entre 60 et 3350

(données sur uniquement 2 jardins)

Entre 0,5 (jardinière) et 300 (moyenne : 92)

Nombre d’utilisateurs

758 (cette information est disponible sur 100% des jardins)

40 (cette information est disponible sur 14% des jardins)

760 (cette information est disponible sur 50% des jardins)

Nombre moyen d’utilisateurs par jardin

Entre 1 et 150

 (moyenne : 39,9)

Données disponibles uniquement sur un jardin : 5 parcelles collectives pour 40 jardiniers, 10 pour des groupes de 4/5 jardiniers

Entre 10 et 120

(moyenne : 54,3)

Nombre moyen d’utilisateurs par parcelle

Entre 1 et 4,5

(moyenne : 2,1)

Entre 2 et 120

(moyenne : 36,7)

Accessibilité aux PMR

2 jardins, dont 1 partiellement

Données non disponibles

5 jardins

Jardins bénéficiant d’animations

42% (8 jardins)

100%

100%

Coût de création des jardins (€)

Entre 4000 et 100 000  (moyenne : 76 900)

Données non disponibles

Entre 200 et 35000

(moyenne : 8 000)

Coût de création par m2  (€/m2)

Entre 11 et 212

(moyenne : 66)

Données non disponibles

Entre 1 et 167

(moyenne : 61,9)

 

Le nombre de personnes qui seraient concernées par des jardins collectifs ou pédagogiques sur le territoire métropolitain est estimé à environ 2 500.

Plusieurs contraintes/freins à la création de jardins  collectifs et pédagogiques ont été identifiés :

  • le manque de foncier ;
  • le coût de mise en place des projets et la difficulté à trouver des financements ;
  • la difficulté à trouver des interlocuteurs (structures associatives, enseignants, encadrants) motivés et motivants pour rendre le projet durable ;
  • pour les  jardins partagés, la difficulté à faire travailler ensemble tous les usagers.

 

Un rapport dédié compile les résultats de ces enquêtes. Il comporte :

  • un tableau récapitulatif des jardins collectifs/pédagogiques du territoire ;
  • un tour d’horizon (non exhaustif) des initiatives existantes au niveau national et international ;
  • des fiches descriptives détaillées des jardins de 8 communes de la Métropole ;
  • des pistes de financement des projets ;
  • une proposition généraliste de convention de mise à disposition et de règlement intérieur qui peut être adaptée à chaque projet particulier ;
  • une bibliographie et sitographie sur la thématique.

 

Vous pouvez télécharger, à partir du lien ci-dessous, le Rapport sur l'état des lieux des jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) et pédagogiques du territoire métropolitain. Il est actualisé au fur et à mesure de la création de nouveaux jardins :

Rapport sur l’état des lieux des jardins collectifs (familiaux, partagés et d’insertion) et pédagogiques  du terrritoire métropolitain

 

Equipements des jardins collectifs et pédagogiques de la Métropole

Les jardins collectifs et pédagogiques disposent d’aménagements collectifs et individuels. Les aménagements individuels sont réservés à une parcelle pour un utilisateur. Les aménagements collectifs sont utilisés par l’ensemble des jardiniers des différentes parcelles. Ces aménagements rendent les jardins plus vivants et plus fonctionnels.

Concernant les aménagements des jardins :

  • 24 possèdent des équipements collectifs : toilettes (sèches pour la plupart d’entre eux), cabanons, coffres ou locaux à outils, points d’eau, parkings, composteurs, hôtels à insectes (lien Hypertexte), nichoirs, ruches relais, etc. Huit d’entre eux sont équipés d’aires de rencontre (pour certaines d’entre elles ombragées) dont 6 équipées de tables de pique-nique ;
  • 4 possèdent des aménagements individuels par parcelle : robinets (équipés ou pas de compteur d’eau), cabanons, composteurs, clôtures, etc.

 

Zoom sur les jardins collectifs (familiaux, partagés, d’insertion) et pédagogiques du territoire

Les jardins de Cagnes-sur-Mer

  • Les jardins familiaux du Chemin des Salles, créés par la commune en 2012:
  • Les jardins familiaux du Val de Cagne, créés par la commune en 2015
  • Le jardin partagé de Montaleigne
  • Le jardin pédagogique le Pote âgé

http://www.cagnes-sur-mer.fr/vivre-a-cagnes/jardins-familiaux/

 

Les jardins de Cap d’Ail

Le jardin pédagogique du Jardin des Douaniers

http://www.cap-dail.fr/modules/news/article.php?storyid=200

 

Les jardins de Carros    

  • Le jardin familial du Terrain de la Chapelle
  • Le Jardin familial du Terrain de Jeoffret
  • Le Jardin familial du Terrain du village

Ces jardins sont gérés par l’association Les jardins partagés de Carros

 

Les jardins de La Trinité       

 Des jardins pédagogiques sur 3 écoles et le Collège La Bourgade

http://www.ac-nice.fr/pasi/old/innovations/archives/ancien-site/annee_2006-2007/06Cbourgade_1.htm

http://www.ac-nice.fr/college-bourgade/images/documents-college/IDD/jardin/Diaporama_jardin_pedagogique.pdf

 

Les jardins du Broc    

  • Jardin pédagogique de l’école
  • Arboretum
  • Jardin d’insertion
  • Des jardins familiaux

 

Les jardins de Nice         

  • Les jardins du Parc des Tripodes (désormais dénommé Christian Lescos), gérés par l’Association pour la Promotion de la Prévention et de l’Economie Sociale en Europe (APPESE)
  • Les jardins du Parc des Liserons
  • Les jardins ST2N, gérés par l’association des Jardins Familiaux Collectifs et Pédagogiques des Traminots, ST2N
  • Les jardins des seniors du 93 bd Edouard Henriot
  • Les jardins du 56 avenue St Barthélémy (Prioré du Vieux Logis), gérés par l’APPESE
  • Les jardins du Chemin tordu, gérés par l’association Graines de fermiers 

http://www.grainesdefermiers.org/

  • Le potager de la Maison de l’Environnement

https://www.nice.fr/fr/environnement/presentation-maison-de-l-environnement

  • Le potager solidaire de Super Rimiez, géré par l’association ARBRE

http://arbre-nice.fr/

  • Les potagers/jardins pédagogiques des écoles de la ville de Nice
  • Le jardin partagé de Saint-Roch

https://terrasegurana.wordpress.com/

  • Le jardin partagé de l’association Epilogue

http://associationepilogue.free.fr/accueil.html

  • Le potager thérapeutique de la maison de retraite Fornero Meneï

 

Les jardins de Saint-Martin-du-Var       

  • Les jardins familiaux
  • Le jardin pédagogique

http://www.saintmartinduvar.fr/modules/news/article.php?storyid=327

 

Les jardins de Vence

  • Le jardin familial des Vergers
  • Le Jardin familial de Vosgelade
  • Ces jardins sont gérés par l’association Le jardin des familles 

http://www.vence.fr/les-jardins-familiaux-de-vence

 

Aide à la rédaction d'une convention de mise à disposition et d'un règlement intérieur

La gestion des jardins collectifs est régie par des conventions de mise à disposition et des règlements intérieurs.

Afin d'accompagner les communes et toute autre structure s’engageant dans la création d'un jardin collectif, la Métropole a rédigé un outil d’aide à la rédaction de ces dispositifs de contractualisation.

Construit à partir de nombreux documents en vigueur sur le territoire métropolitain et ailleurs, il peut être modifié pour s’adapter à chaque cas particulier (parties rédigées en italique).

Eléments à prendre en considération avant la rédaction d’une convention de mise à disposition ou d’un règlement intérieur :

Il est important d’engager une démarche participative et de co-construire, avec les futurs utilisateurs potentiels du jardin, ses aménagements et  modalités de gestion et de fonctionnement :

  • Il est ainsi conseillé de créer une commission communale ou un comité de pilotage (composition à déterminer : représentants de la commune et techniciens, jardiniers utilisateurs, associations locales) en charge de l’attribution des parcelles. Son rôle sera également de faire appliquer le règlement intérieur et de régler les conflits entre les jardiniers.
  • Il est notamment nécessaire de déterminer quels sont les équipements que la commune/structure gestionnaire mettra à disposition des jardiniers, dont :
    • quels sont les équipements individuels par parcelle (cabanon/abri de jardin (indiquer sa surface), composteur, branchement d’eau individuel équipé (ou non) d’un compteur défalcateur, composteur (le composteur n’est pas forcement nécessaire, un trou dans le jardin peut faire l’affaire), récupérateur d’eau de pluie, etc.) ?
    • les parcelles seront-elles clôturées ? dans le cas contraire, les jardiniers sont-ils autorisés à créer des limites séparatives entre les parcelles et, le cas échéant, quel type de clôtures peuvent-ils installer ?
    • y aura-t-il une zone d’agrément partagée avec des aménagements/équipements collectifs (cabanon/abri de jardin (indiquer sa surface), tables de pique-nique, toilettes (sèches si possible), barbecue, aire de jeux pour les enfants, parking, composteur, etc.) ? L’entretien de cette zone sera-t-il réalisé par la commune/structure (et son coût inclus dans la cotisation annuelle) ou bien sera-t-il fait par les jardiniers qui doivent y consacrer quelques journées par an de façon volontaire ou obligatoire ?

Lors de la présence de toilettes sèches, les usagers doivent s’engager à respecter leur mode de fonctionnement : remplacer le seau des matières et dépôt de celui-ci dans un composteur spécifique dont la matière pourra être récupérée après maturation pour la pousse des massifs floraux.

La mise à disposition par la commune/structure gestionnaire d’un broyeur collectif permet de minimiser les problèmes liés à l’interdiction du brûlage des déchets verts (http://www.airpaca.org/article/brulage-dechets-verts). Elle est à envisager dans le coût du projet.

  • Quelles sont les prestations qui sont incluses dans la cotisation annuelle ? Par exemple, l’eau sera-t-elle payée par le jardinier (pour les parcelles qui sont pourvues de compteurs défalcateurs) ou payée au forfait dans le cadre de la cotisation annuelle (pour les parcelles non pourvues de compteurs défalcateurs).
  • C’est le cas également de l’assurance civile. Elle peut être souscrite par la commune/structure gestionnaire qui répercute son coût dans la cotisation annuelle, ou bien réglée par les jardiniers qui en fournissent une attestation annuelle à  la commune/structure gestionnaire.
  • Dans de nombreux jardins familiaux, une parcelle « solidaire » est cultivée de façon collective par tous les jardiniers et ses récoltes distribuées à des associations caritatives (type Secours populaire ou Banque alimentaire). La participation à la culture de cette parcelle est obligatoire. Il faut décider si la commune/structure gestionnaire souhaite mettre en place ce type de pratique.
  • Enfin, il est possible de créer une parcelle pédagogique à l’intention des écoles.

 

Vous pouvez télécharger, à partir du lien ci-dessous, l'outil, élaboré par la Métropole, d'aide à la rédaction d'une convention de mise à disposition et d'un règlement intérieur pour la gestion d'un jardin collectif :

Outil d'aide à la rédaction d'une convention de mise à disposition et d'un règlement intérieur

 

Liens d’intérêt

Le collectif « Le Jardin dans Tous Ses Etats » (plus de 15 structures réparties sur le territoire national) présente ses actions et expériences dans le domaine du jardinage. Divers jardins sont représentés : familiaux, partagés, solidaires, d’insertion, en milieu carcéral, pédagogiques, en pied d'immeubles, intergénérationnels, accessibles, etc.

 http://jardins-partages.org/spip.php?page=presentation

Le collectif « Jardins Solidaires Méditerranéens », correspondant régional du réseau « Le Jardin dans Tous Ses Etats ». Action principale : organiser des rencontres échanges, soutien aux nouvelles initiatives …

http://www.reseaujsm.org

La Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs, qui fédère 200 associations adhérentes. Elle organise de nombreuses formations, négocie des contrats d'assurance à prix compétitifs, propose des documents : modèles de règlements intérieurs, statuts, conventions et formulaires ; documents de formation au jardinage respectueux de l’environnement.

http://www.jardins-familiaux.asso.fr

Le réseau Ecole et Nature qui a pour but de développer l'éducation à l'environnement en favorisant les relations entre les acteurs, en créant des outils et en participant à la mise sur pied d'une représentation nationale de l'éducation à l'environnement.

http://ecole-et-nature.org

Le réseau GRAINE PACA. Réseau régional des acteurs de l'éducation à l'environnement, qui rassemble également certains jardins, en référence à leurs actions développées dans le cadre des jardins utilisés comme supports pédagogiques.

http://www.grainepaca.org

Le réseau chantiers de bénévoles, qui  conjuguent des valeurs humanistes, la compréhension entre les peuples et le respect de l’autre et la réalisation d’actions concrètes au service de l’intérêt général. Commission Régionale PACA des Associations de Chantiers (CORAC) 

http://www.corac.fr

Les incroyables comestibles : des potagers en libre-service mis à la disposition des passants qui voudront bien les cueillir. Ce mouvement naît en 2008, dans la petite ville de Todmorden (Yorkshire) au Royaume-Uni, alors durement frappée par la crise économique.

http://lesincroyablescomestibles.fr/france

 

CONTACT :  Métropole Nice Côte d’Azur - Service Air, Milieux, front de mer et plan d'eau - Division Direction Développement/Biodiversité/Natura 2000 - Equipe Agenda 21 :