Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Nice Méridia, une technopole urbaine

    • nice meridia

© Devillers & Associés

Dans un environnement urbain mixte de grande qualité, la technopole urbaine Nice Méridia réunira des activités de haute technologie, des centres de recherche, des entreprises, une université de pointe, et un campus  régional de l’apprentissage lancé par la CCI  Nice Côte d’Azur, complétera notamment ce projet. L’architecte de renommée internationale Christian Devillers - Agence Devillers et associés, est en charge de la maitrise d’œuvre urbaine.  

Future vitrine économique de la plaine du Var, il offrira une première phase opérationnelle de 26 ha ; Un espace privilégié dans les secteurs du développement durable, de l’e-santé, des NTIC et du tourisme, en complément de la vingtaine d’entreprises déjà accueillies sur le site (Cofely GDF SUEZ, Afiseo S.A.S, Alto Ingenierie, Advansolar, etc.). Le projet devrait générer environ 4000 emplois supplémentaires à l’horizon 2025.

Le premier périmètre opérationnel prévoit la réalisation de 160.000 m² pour l’habitat, soit environ 2.100 logements pour tous, 38.000 m² d’équipements de formation, 100.000 m² de tertiaire regroupant bureaux, labos et activités de R&D (incubateurs, pépinières, hôtel d’entreprises ainsi que des business centers), ainsi que 22.000 m² de services et commerces de proximité, pour un total de 320.000 m².

A cette programmation s’ajoutent les 10.000 m² de bureaux déjà construits à Nice Premium où est installé le Centre d’accueil des entreprises innovantes en lien avec l’Institut Méditerranéen des Risques, de l’Environnement et du Développement Durable (IMREDD). Cet institut est le premier maillon de l’Eco-Campus pour lequel l’université doit développer 70 000 m2 d’activités d’enseignement et de recherche qui traduiront la réorganisation des implantations universitaires au cœur d’un ensemble paysager homogène.

A terme, le projet à vocation à se développer sur 200 hectares.

Nice Méridia se veut être un espace et un tissu urbain animé desservi par de nombreuses lignes de transports en commun et traversé par la future ligne de tramway. Il est appelé  à devenir l’un des moteurs de la Métropole azuréenne.

 Les travaux et la commercialisation du site ont démarré en 2013.