Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

L'auto bleue

Les enjeux 

En 2011, la Métropole Nice Côte d’Azur était la première collectivité de France à offrir, à grande échelle, un service d’autopartage automatisé, disponible 7j / 7 et 24h / 24, mettant exclusivement à disposition des voitures électriques. Désormais, 140 véhicules Auto Bleue et 68 stations sont repartis sur l’ensemble de son territoire.

Chaque station dispose de 5 emplacements, 3 réservés au service d’autopartage et 2 accessibles pour la recharge de véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Dans ce même esprit, les parkings publics niçois sont progressivement équipés de point de recharge pour véhicules électriques.

Un + pour l’écologie urbaine

  • Une voiture partagée remplace entre 4 et 8 véhicules personnels ;
  • Réduction de la consommation de carburants fossiles et, consécutivement, des émissions de gaz à effet de serre ;
  • Amélioration de la qualité de l’air et réduction de la pollution urbaine ;
  • Réduction des nuisances sonores ;
  • Gain de places de stationnement.

Une électricité « Verte »

Le délégataire VENAP a souscrit auprès d’ « EDF Collectivités Territoriales » des Certificats d’Equilibre qui garantissent que la consommation des Auto Bleue est intégralement compensée par de l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables (principalement de l’énergie hydraulique).

En prenant en compte la chaîne énergétique complète (« du puits à la roue » selon l’expression des spécialistes), 1 km en Auto Bleue produit 8 grammes de CO₂ alors que la moyenne des voitures thermiques françaises est de 158 grammes de CO₂ par km, soit 20 fois plus.

Globalement, le système de l’Auto Bleue ne consomme qu’une infime partie de l’électricité distribuée aujourd’hui sur le territoire de Nice. Cela représente (au choix) :

  • La consommation annuelle de 80 ménages niçois ;
  • Un tiers de l’éclairage public de la seule promenade des Anglais,
  • 30 fois moins que l’éclairage public de la seule ville de Nice,
  • 0,1 % de la totalité de l’électricité distribuée dans les Alpes-Maritimes.

En termes de « puissance appelée » (vis-à-vis du risque de black-out), même en chargeant les 140 Auto Bleue simultanément, on ne se situerait qu’à 0,5 % de la pointe d’hiver du département des Alpes-Maritimes. Dans tous les cas, le système de charge des Auto Bleue est conçu pour être automatiquement bridé ou délesté en cas de difficulté sur le réseau. Tout a été parfaitement étudié en vue d’être cohérent avec la politique d’optimisation du système électrique de notre territoire.