Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Concessions des plages de Nice

14 établissements de bain & 3 bases nautiques renouvelés

 
Avec un littoral exceptionnel, la Baie de Nice et ses plages contribuent fortement à l’attractivité économique de la 5ème Ville de France. La Ville de Nice, qui entretient une tradition d’accueil et de villégiature, hiver comme été, porte une attention particulière à la qualité des établissements de bain et des offres de loisirs qu’ils proposent.
 
Ces plages sont installées sur le domaine public maritime, propriété de l’Etat et la procédure de délégation de service public, qui permet l’installation et le fonctionnement de ces établissements, est très encadrée.
 
Le renouvellement des contrats a lieu tous les 12 ans. Cela fait plus de 2 ans que les services de la Métropole Nice Côte d’Azur, compétente pour la gestion des plages concédées sur son littoral, travaillent avec les services de l’Etat pour mener à bien toutes les étapes qui permettront aux Niçois et aux voyageurs du monde entier de venir profiter de nos plages dans des conditions de confort exceptionnelles.
 
Cette procédure d’attribution a été menée dans le cadre de la stricte application du Code de la commande publique, elle permettra  à terme d’attribuer 17 lots (14 établissements de bain et 3 bases nautiques) lors d’un prochain Conseil Métropolitain.
 
Les services et les élus concernés ont travaillé dans une totale confidentialité et en toute équité afin que dès le 1er janvier 2020 tous les lots puissent être attribués pour une durée de 12 ans pour les plages et 6 ans pour les bases nautiques.
 
Pour ce renouvellement, la Métropole Nice Côte d’Azur a souhaité mettre l’accent sur la qualité des projets et disposer en conséquence de propositions précises. Les éléments sollicités (techniques, juridiques et financiers) sont en correspondance avec les enjeux de ces contrats. La Métropole Nice Côte d’Azur a ainsi fixé des standards d’accueil,  de qualité, respectueux d’un patrimoine naturel fragile et que les acteurs du tourisme peuvent contribuer à protéger.
 
Au terme d’une procédure exigeante et rigoureuse, les candidats ont remis des offres répondant à l’ensemble des critères, en adéquation avec les exigences de la Métropole Nice Côte d’Azur et ce lieu magique qu’est la Baie des Anges.
 
 
 
Le choix des candidats résulte du jeu des critères liés :
 
- A la qualité du projet d’exploitation pour un accueil irréprochable : l’accent a été mis sur la qualité des équipements, sur une offre de restauration axée sur les produits frais, locaux et bio, sur les propositions en matière de développement durable. Ont ainsi été évoquées la gestion optimisée des déchets et en particulier les déchets plastique, avec un objectif de réduction de ces matières et leur remplacement par des matériaux respectueux de l’environnement (pailles en bambou, conditionnement des approvisionnements…), l’utilisation de matériaux en bois durable, la réduction des nuisances de chantier, la réduction des consommations d’énergie et de fluides, actions de sensibilisation…).
 
 
 
- A la capacité d’investissement pour faire de ces lieux, des plages d’exception : l’accent a été mis sur des investissements adaptés à l’activité, tant en termes de nature que de montant, sur une accessibilité PMR dès l’ouverture et sur la réduction des nuisances en phase chantier.
 
 
 
- A des propositions de redevances pour la collectivité et le domaine public maritime faisant de ces lieux, des plages d’exception
 
 
 
Il sera proposé au Conseil Métropolitain, seul compétent pour procéder au choix final des délégataires, l’attribution des différents contrats aux candidats.
 
 

Bilan financier

 
 
Gain de 74 K€ : le total des redevances fixes Annuelles sur le domaine public maritime pour les plages et bases nautiques sera de 457 k€ 
 
 
 
Gain de 248k€ : le total des redevances fixes Annuelles sur le domaine public métropolitain pour les plages et bases nautiques sera de: 757 k€  
 
Hors redevances variables.
 
 
 
Les investissements contractuels, tous prévisionnels totalisent 25 M €
 
• Les investissements (ab initio et renouvellement) : 17.7M€
 
• Les dépenses d’entretien :  7.3M€
Share |