Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Modulation des tarifs de l’eau sur le territoire français

    • assises

Les experts suivent l’exemple de la Métropole Nice Côte d’Azur en proposant la modulation des tarifs de l’eau sur le territoire français

 
Lundi 1er juillet 2019 s’est tenu à Paris le Comité de pilotage des Assises de l’eau en présence de François de Rugy, Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’état auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire et Hervé Paul, Maire de Saint-Martin-du-Var, Président de la Commission Eau, Assainissement, Energie de la Métropole Nice Côte d’Azur et Président de la Régie Eau d’Azur représentant Christian Estrosi.
 
Le défi climatique est dans tous les esprits, et dans le cadre de ces Assises de l’Eau, des réflexions sont menées depuis 2018 avec des collectivités territoriales, des associations environnementales ou de consommateurs ou encore des entreprises, pour cerner tous les usages. L’enjeu est commun : trouver comment mieux consommer et mieux gérer notre ressource en eau alors que les débits moyens des cours d’eau pourraient être réduits de 10 à 40% d’ici 50 ans.
 
Plusieurs mesures ont été proposées pour inverser la tendance.
 
Parmi elles : la modulation des tarifs en fonction de la consommation d’eau. Une mesure déjà en vigueur dans l’ensemble de la Métropole Nice Côte d’Azur depuis novembre 2017. Concrètement : les consommateurs payent une part fixe, indépendante de la consommation, qui correspond à l’abonnement et une part variable, proportionnelle à la consommation réelle ou estimée.
 
L’extension de cette mesure aux collectivités territoriales et Etablissements Publics de Coopération Intercommunale volontaires permettrait de réaliser des économies mais aussi aux usagers de comparer leur niveau de consommation d’eau et donc d’être alertés en cas de surconsommation.
 
Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur :
 
« Je veux tout d’abord saluer la qualité du travail de mon collègue maire Hervé Paul, Président de la Régie Eau d’Azur, qui s’est beaucoup impliqué dans ces groupes de travail, à l’échelle nationale et dont l’expertise est reconnue, il le mérite. La préconisation des experts prise lors des Assises nationales de l’eau, d’étendre à l’ensemble du territoire français la tarification progressive est une bonne nouvelle tant pour notre environnement que pour l’économie. Une fois de plus, sur le territoire métropolitain, nous avons su faire preuve d’avant-gardisme en prenant cette mesure dès 2017 avec la régie Eau d’Azur.
 
Il est tout à fait logique que les gros consommateurs se voient adresser une facture d’eau plus élevée qu’un consommateur qui sera soucieux d’économiser cette précieuse ressource. Nous ne devons oublier que l’accès à l’eau est précieux et nous devons être vigilants en protégeant les champs captants et en prenant des mesures incitatives. C’est comme cela que nous réussirons à accompagner tous les usagers dans leurs changements d’habitudes et que nous aiderons des ménages à renforcer leur pouvoir d’achat en effectuant des économies sur leur facture. »
 
Share |