Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Une plateforme de démocratie participative

    • civocracy metropole

La Métropole Nice Côte d’Azur sollicite dès aujourd’hui et durant tout l’été l’avis des habitants notamment sur l’avenir des ports et sur celui du parc Phoenix  à travers 5 nouvelles discussions sur Civocracy, la plateforme de démocratie participative numérique créée en octobre dernier. Outil de concertation innovant, voulu par Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Civocracy permet de favoriser l’expression des habitants de la Métropole sur les grands projets qui concernent concrètement leur quotidien.

Forte d’une première expérimentation de six mois réussie, la Métropole Nice Côte d’Azur, smart city mondiale et pionnière sur le terrain du numérique, donne à nouveau la parole à ses habitants sur sa plateforme digitale de participation citoyenne Civocracy. Civocracy permet ainsi de mieux prendre en compte les avis des habitants et d’ajuster les projets en fonction.

Dès aujourd’hui et durant tout l’été les habitants peuvent se connecter sur le site web et participer aux cinq discussions nouvellement lancées par la Métropole Nice Côte d’Azur :

Depuis octobre dernier, plus de 1300 personnes se sont inscrites sur la page Civocracy de la Métropole Nice Côte d’Azur.  300 propositions citoyennes ont été émises suite aux 10 discussions lancées autour de thèmes concrets : services numériques améliorant les trajets en tramway, services en téléprésence à développer dans le moyen et haut pays pour faciliter la vie des habitants…

>>L’outil Civocracy repose sur un algorithme unique où le dialogue est structuré pour que les meilleurs arguments soient mis en avant, et dans l’esprit d’engager une large communauté dans la prise de décisions de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Civocracy est une start-up co-fondée par une française, Chloé Pahud, et sélectionnée en 2016 par la French Tech et le magazine Challenges pour figurer parmi les 30 start-up dans le monde créées par des français et dans lesquelles il est recommandé d’investir. Civocracy a d’ores et déjà mis en place avec succès des plateformes pilotes de démocratie participative en Europe notamment au Pays-Bas et en Allemagne.

Share |