Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Métropollen

    • metropollen

Lancé il y a un an, par la Métropole Nice Côte d’Azur, dans le cadre du déploiement de son projet de Monitoring Urbain Environnemental, Métropollen est un service visant à améliorer la qualité de vie et la santé des personnes allergiques aux pollens d’essences végétales.

Imaginé par la Ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur et élaboré par Veolia, avec le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique), des médecins allergologues référents et des partenaires industriels comme ADDAIR et le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives), Métropollen est un service unique en Europe car c’est le premier outil à mettre en œuvre un capteur en temps réel.

Ce service permet aux personnes allergiques de disposer, quotidiennement, d’un bulletin pollinique directement sur leurs smartphones et/ou tablettes via l’application Urban Pulse qui permet d’accéder à la rubrique Métropollen. Il permet de recevoir des notifications personnalisées selon le type d’allergie pollinique (pollen de cyprès, de pin, d’olivier, de graminées…) et dispense les conseils adéquats. Développé dans le cadre d’un projet de recherche et développement conjoint entre la Métropole Nice Côte d’Azur et Veolia, l’accès au service Métropollen est gratuit.

Comment ça marche ?

L’application « Urban Pulse » de Veolia qui héberge à ce jour gratuitement l'application spécifique Métropollen de la Métropole Nice Côte d’Azur est téléchargeable sur les stores Apple et Android ou directement sur le site de l’application. L’accès au bulletin pollinique se fait en choisissant la localisation « Nice » et en cliquant sur la cellule « Métropollen ».

En 2016, les utilisateurs ont indiqué avoir pu adapter leur comportement vis-à-vis de l’exposition aux pollens (adaptation des activités par exemple) ou de leur traitement. L’ambition de 2017 est de permettre à un plus grand nombre de personnes allergiques de connaître ce service afin d’améliorer durablement leur quotidien. Afin de connaitre l’appréciation des usagers et d’améliorer encore le service, il est proposé aux utilisateurs de répondre tous les mois à un questionnaire qui est accessible via une cellule « Enquête d’impact ».

Cette innovation fonctionne grâce à l’installation sur le toit du MAMAC (Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain), par la Métropole Nice Côte d’Azur, d’un analyseur électronique réalisant ces mesures en temps réel. Ce capteur permet d’obtenir une information sur la Ville de Nice mais également sur un rayon de 30 km (Vence, Cap d’Ail, Saint martin du Var,...) considérant que le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) observe que la pollinisation est suffisamment homogène sur une telle superficie (hors spécificités très localisées comme une habitation face à des haies de cyprès).

Share |