Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Nice « ville intelligente », une stratégie payante !

    • smart metropole

Une étude réalisée par le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, et par le Commissariat général au développement durable relative aux « Villes intelligentes, smart, agiles : enjeux et stratégies de collectivités françaises », parue en mars 2016 fait le point sur les stratégies  mises en œuvre sur le territoire national par les collectivités locales et la Métropole niçoise est un acteur majeur de cette transformation.

Un engagement de longue date

 

Consciente des atouts que représenterait en matière économique et en matière de service la ville intelligente, Nice à travaillé, dès 2008, vers des services orientés « smart City ».

  • 2010 : En avant première européenne, mise en œuvre du premier bouquet de services basé sur la technologie NFC (Near Field Commnication).
  • 2011 : Nice Côte d’Azur remportait le Smarter City Challenge porté par la société IBM.
  • 2012 : Expérimentation des Smart Grid (le réseau électrique intelligent), et organisation de la première édition du salon international Innovative City à Nice.
  • 2013 : Expérimentation de la mairie virtuelle Spot Mairie avec Cisco pour simplifier l’accès aux démarches administratives et du boulevard connecté.
  • 2014 : Création du Smart City Innovation Center dans les locaux de Nice Premium.
  • 2015 : Obtention en juin du label French Tech et inauguration en septembre, du 27 Delvalle, dédié à la santé connectée et à la Silver Economy. Sans oublier le déploiement de la fibre optique sur le territoire de Nice qui s’accélère, pour une couverture à 100% fin 2016.

 

Une diversification de l’économie locale

 

La démarche de ville intelligente de Nice métropole a été largement impulsée par une volonté politique, de redynamiser l’économie locale à travers sa diversification vers de nouvelles filières d’innovation plus porteuses de croissance.

Pour une collectivité, dont l’économie locale était basée sur un secteur d’activité principal, le tourisme, il s’agit de diversifier l’économie locale par la création de nouvelles filières dans les champs du numérique (e-santé, autonomie, silver économie, nouvelles énergies…).

Une démarche orientée usagers

 

L’étude souligne notamment qu’un point fort à Nice, démarquant la ville des autres, est de soutenir les entreprises et dans le même temps, de développer une offre de services à destination de la population.

Comme l’indique l’étude « L’expérience de Nice, bénéficiant déjà d’un certain retour sur expérience, est éclairante. La ville tente aujourd’hui de faire évoluer la démarche de définition des projets vers des modes plus inclusifs et participatifs.[…] La Métropole de Nice présente aujourd’hui la question du numérique comme outil pour renforcer l’équité sociale, en offrant des services de même niveau de qualité aux citoyens, comblant ainsi les brèches générationnelles et géographiques. C’est notamment l’objectif du projet Spot Mairie en cours d’expérimentation, de cabines installées sur le territoire afin de dispenser les services administratifs en direct et à distance. A terme, il est envisageable de développer d’autres services tels que la poste ou la télémédecine à travers cette cabine. »

La Ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur apparaissent logiquement pionnières de la ville intelligente.

Nice est désormais classée 4ème « Smart City » à l’échelle mondiale, par le cabinet international Juniper Research spécialisé dans les nouvelles technologies, derrière Barcelone, Londres, New York et devant Singapour.

C’est la reconnaissance des engagements en faveur d’un développement interconnecté et durable qui bénéficiera à tous. À l’ensemble des citoyens. Et à la planète.                                                                                                                  

Et nous pouvons apprécier que l’Etat, aujourd’hui, le reconnaisse pleinement.

Share |